Forêt de la Robertsau : la route EDF va-t-elle être ouverte à la circulation des poids lourds ?

Forêt de la Robertsau : la route EDF va-t-elle être ouverte à la circulation des poids lourds ?

Alors que le classement de la forêt de la Robertsau est en bonne voie, le sort de la route “EDF” est flou. Et quand c’est flou…

Publicité

Alors que le classement de la forêt de la Robertsau est en bonne voie, le sort de la route “EDF” est flou. Et quand c’est flou…

Le Port Autonome de Strasbourg, présidé par Catherine Trautmann, va-t-il demander l’ouverture de la route EDF aux poids lourds ? L’élue nous avait déjà fait le coup du forage de géothermie profonde en plein PPRT, va-t-elle faire pression pour que cette route, qui ne fait malheureusement pas partie du périmètre de protection, soit ré-ouverte ? 

Le conseiller municipal Thierry Roos a interpellé le Maire de Strasbourg lors du dernier Conseil à ce sujet. Celui-ci lui a répondu qu’il n’y avait pas de projet d’ouverture, mais pourtant rien ne l’interdisait. Le conseiller municipal en a profité pour demander un débat sur l’avenir du Port aux Pétroles et pour envisager son déménagement, le Maire a botté en touche. 

La vidéo de son interpellation (à partir de 10′) 

Le texte de l’interpellation de Thierry Roos en fin de conseil municipal le 28 mai 2018 : 

Monsieur le Maire,

Alors que nous venons de classer en réserve naturelle la forêt de la Robertsau et celle de la Wantzenau, il me semble important de revenir sur un point encore aujourd’hui en suspens. La route qui circule au Nord du port autonome de Strasbourg est fermée à la circulation des poids-lourds depuis 18 ans, à la suite de la tempête de décembre 1999 ayant perturbé le passage des ponts.

Depuis, la nature a repris ses droits et les strasbourgeois se sont habitués à la quiétude qui a remplacé le bruit et les désagréments de ces usagers encombrants : pêcheurs, promeneurs, sportifs mais aussi les nombreux adeptes des baignades dans les étangs de la forêt profitent aujourd’hui d’une circulation apaisée.
Mais récemment, la presse régionale et les associations de quartiers ont relayé l’information selon laquelle une réouverture de cette route à la circulation des poids lourds était prévue.

Croyez-vous que cette décision soit cohérente alors même que la classification de la forêt entraîne des mesures très restrictives notamment pour les promeneurs ?
La zone qui comprend cette route a été volontairement laissée hors de la classification en réserve naturelle et on prévoit aujourd’hui de l’ouvrir, sur près de 18km, à la circulation de poids-lourds polluants et transportant des matières dangereuses. Ainsi, on ne pourra bientôt plus cueillir son muguet dans les sous-bois mais on pourra regarder passer des caravanes de matières dangereuses et son cortège de co2.

Monsieur le Maire, allez-vous laisse faire cette absurdité et continuer d’aménager, conformément aux plans du PLUI, à proximité de ce port aux pétroles classé zone SEVESO 7 ? Cet espace en bordure du Rhin serait au contraire idéal pour accompagner le nécessaire développement urbain en cohérence avec la préservation des espaces naturels et la recomposition de la ville, et en connexion avec le développement du quartier des Deux-Rives. Le classement de la forêt de la Robertsau était en ce sens un bon début.

Merci monsieur le maire de bien vouloir nous rassurer sur cette question et de donner aux strasbourgeois des réponses quant à la préservation de cette nouvelle réserve naturelle tant attendue.

 

Suivez-nous !

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité

3 commentaires

  1. Marc ECKERT
    6 juin 2018

    La route EDF a été fermée en 1986 lorsque le pont du Steingiessen s’est effondré. Rien à voir avec la tempête de 1999.
    Pourquoi les Allemands utiliseraient la route EDF de leur côté et pas nous? Cela éviterait pas mal de circulation aux heures de pointe à travers la Wantzenau et la Robertsau.

    1. Je suis Charlie
      a répondu le 7 juin 2018

      Déjà, il faudrait la retaper et la calibrer pour supporter un trafic routier intense et la (re)connecter aux axes de trafic actuels, qui viennent du nord. Encore de l’argent du contribuable qui irait à la bagnole, pour un service gratuit, alors que chacun chipote actuellement sur le coût du rail, mais bon, la France est un pays de bagnolards, où on pense encore qu’une nouvelle route diminue le trafic.
      Oui, vous avez raison, la réouverture de la “rte EDF” soulagerait un peu le transit par La Wantzeanu et La Robertsau, mais pour combien de temps ? Le temps que les bagnolards s’aperçoivent que c’est plus facile de passer par… La Wantzenau et La Robertsau que de se taper les enfilades de camions sur la “rte EDF” ! Chaque nouvelle route est un appel d’air pour plus de bagnoles.
      Pourquoi ne pas se dire que cette route ne doit plus en être une, si ce n’est pour desservir les zones de loisirs, de quiétude et de nature du long du Rhin ? Vous ne trouvez pas qu’on crève (aux sens propre et figuré) du trop-plein de bagnoles et de camions et qu’il serait enfin temps de commencer à en sortir ?

      1. Marc ECKERT
        a répondu le 8 juin 2018

        Vous avez une meilleure solution?
        Laisser les choses en l’état ne me parait pas satisfaisant. Il n’y a qu’à voir tous les matins les bouchons à partir de Kilstett ou du golf de la Wantzenau. la fermeture du pont de Gambsheim aggrave encore la situation puisqu’on ne peut justement pas utiliser la route EDF côté allemand qui vous amène à Kehl en 10 minutes.
        Malheureusement, on aura toujours besoin de la voiture tant qu’on n’aura pas des transports en commun mieux adaptés. Les 3/4 des trajets domicile/travail sont irréalisables par le bus ou le train, je peux en témoigner.
        Commencer à en sortir? oui mais il faudra m’expliquer comment…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.