250 logements chemin de l'Anguille ? Pourquoi le projet n'est-il pas sur la table ?

250 logements chemin de l'Anguille ? Pourquoi le projet n'est-il pas sur la table ?

Il est totalement étonnant que des dossiers importants et structurants pour le quartier ne soient pas dès leur création partagés avec les habitants. Dernier exemple en date, un projet de construction de logements rue de l’Anguille. L’entreprise de papier LANA a connu de nombreuse turbulences ses dernières années. Elle semble de nouveau sur les rails…

Publicité

Il est totalement étonnant que des dossiers importants et structurants pour le quartier ne soient pas dès leur création partagés avec les habitants. Dernier exemple en date, un projet de construction de logements rue de l’Anguille.

anguille (1)

L’entreprise de papier LANA a connu de nombreuse turbulences ses dernières années. Elle semble de nouveau sur les rails depuis la reprise par Lasse BRINCK (voir notre billet : LANA : la reprise c’est maintenant !). Grâce à l’investissement de l’Adira, de la CUS et d’investisseurs.

Parmi les investisseurs, Marc Rinaldi, promoteur immobilier, qui avaient racheté les terrains du côté de la rue de l’Anguille pour apporter à l’entreprise des fonds qui lui faisaient défaut. Un apport de liquidité qui a fait du bien à LANA et l’a aidé dans son redressement.

Ce qui nous met la puce à l’oreille, c’est la présence du permis démolir en février 2014. On passe deux, trois coups de téléphone, et on sent un silence gêné, apparemment “quelque chose” est en train de se préparer sur le secteur. On imagine bien des logements, beaucoup de logements car la surface est potentiellement importante.

carte_ruedelanguille

Vu la surface, on peut y construire sans problème entre 200 et 250 logements et pourquoi pas des tours comme à la Cité de l’Ill ? En tout cas, il y a de la place pour réaliser un beau projet urbain au cœur de la Robertsau, sans étalement urbain. Il faut des logements pour les jeunes, et voila une occasion de faire une opération d’envergure et ambitieuse.

Ce qui nous laisse toujours pantois, c’est que l’on n’associe jamais les habitants à ce genre de projet. Pourquoi, au lieu de faire preuve de frilosité, préparer le projet en catimini, on ne compte pas sur l’intelligence collective des habitants, du comité de quartier, des associations pour les associer dès les premières réflexions ?

D’abord, on est sûr qu’en faisant VRAIMENT preuve de transparence et de collaboration, les pilotes de ce genre de projet seraient étonnés : cela permet vraiment de l’adapter au service d’une vraie ambition d’urbanisme. Avec l’arrivée, probable, du tram à l’Escale, y aura-t-il un réaménagement du carrefour Papeterie ?

Pourquoi les candidats aux élections départementales et l’adjointe de quartier ne mettent pas le sujet sur la table pendant la campagne électorale ?

lana_ruedelanguille 3
Chemin de l’Anguille
lana_ruedelanguille 1
Vue du pont

anguille

ensavoirplus

Hangars de LANA rue de l’Anguille : le permis de démolir est affiché

http://www.lanapapier.fr

[mappress mapid=”177″]

ensavoirplusfin

Inscrivez-vous pour recevoir la Newsletter du Blog de la Robertsau

Suivez-nous !

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité