C’est encore la foire à la foire !

C’est encore la foire à la foire !

Allez une petite dernière embrouille avant de quitter la Mairie. Roland Ries aura vraiment géré la foire expo et la foire St Jean avec “m’en foutisme” .

Publicité

Il y a les discours, il y a les actes. Quand on constate avec quelle désinvolture la foire expo et la foire St Jean, pourtant moments forts de l’économie strasbourgeoise, sont gérées… on peut douter de l’engagement du maire pour relancer l’emploi et l’activité à Strasbourg. Quant à la démocratie locale n’en parlons pas, c’est une notion qui est aux oubliettes depuis que Chantal Cutajar est aux manettes. 

Donc la foire St Jean va s’installer sur le terrain de la foire expo avenue Herrenschmit et devrait se dérouler du 1er au 17 juillet sur le terrain derrière l’hôtel Hilton. On est heureux pour les forains. Mais encore un déménagement, si les forains avaient une carte milles avec la ville, ils pourraient avoir des vacances gratuites tellement ils ont voyagé. 

Concertation ? C’est quoi ce mot ? 

Pour l’Adir et l Association des résidents Rue Tivoli et environs c’est un dénis de démocratie : 

Nous venons d’apprendre aujourd’hui avec stupéfaction que le maire de Strasbourg vient de prendre la décision unilatéralement, contre l’avis du président de l’EMS, de localiser cette année la Foire Saint Jean le long de l’avenue Herrenschmidt, entre l’hôtel Hilton et le Lycée Kléber, à portée de voix des résidents de la place de Bordeaux, rue Jacques Kablé, rue du Tivoli.

Aucune concertation préalable n’a été entamée avec les riverains, au mépris de la démocratie participative.

Ils ont été informés de la tenue de la foire du 22 juin au 22 juillet par voie de panneaux d’interdiction de circuler (en voiture et à vélo ) et de stationner qui ont fleuri le 18 juin dans leur quartier.
L’accueil des forains à Strasbourg chaque année est une tradition ancestrale.

Il est étonnant que leur installation coutumière n’ait pas été mieux réfléchie dans le cadre de la campagne des Municipales.

Dans le contexte de crise économique, sanitaire et sociale dans lequel nous nous installons,
les Strasbourgeois ont le droit de savoir que l’aménagement sur ce site, manifestement improvisé est très onéreux : plus d’un million d’euros à la charge des contribuables.

Arnault Pfersdorff, président de l’Association des résidents Rue Tivoli et environs
Jacques Gratécos, président de l’ADIR (Association de Défense des Intérêts de la Robertsau)

Ce qui a fait réagir également la Conseillère départementale Françoise Pfersdorff qui a écrit au maire de Strasbourg : 

La 607 ème édition de la Foire Saint Jean se tiendra finalement dans notre ville en juillet.
Cette manifestation est une tradition ancestrale qui réjouit les petits comme les plus grands. J’y suis également attachée. Cependant elle peine à trouver sa place de manière pérenne dans Strasbourg intra – muros.

Un temps son installation a été envisagée à l’entrée de Koenigshoffen, puis au jardin des deux rives, puis en mode dispersé au centre -ville puis sur le campus de l’Esplanade… pour revenir au Wacken.

Cédant à la menace des forains, vous avez décidé finalement et unilatéralement – contre l’avis de certains de vos adjoints – de l’installer en effet sur le site du futur PEX, libre encore pour quelque temps en raison du retard pris dans le démarrage des travaux à cause de l’épidémie COVID19.

Je regrette que les riverains du quartier Bordeaux, Kablé, tivoli n’aient pas été informés ni associés à la discussion préalable en vue d’installer la fête foraine dans leur quartier. Une réunion d’information apprend – on par l’entremise de votre Premier adjoint – serait finalement organisée le 22 juin une fois le bouclage du quartier effectif sans que les invitations aient été envoyées.Est -ce ainsi que vous concevez le bien -vivre ensemble ?

Je vous remercier ailleurs monsieur le maire de bien vouloir justifier à vos concitoyens le coût pharaonique – de prés de 1M€ – de l’installation cette année de la Foire Saint Jean alors que nous sommes entrés dans une crise économique et sociale sans précédent ( qui s’ajoute à celui tout aussi important des dix dernières années ).

Je vous remercie également d’expliquer comment la sécurité sanitaire pourra être garantie aux participants. Il semblerait que la mission confiée à Madame Chantal Cutajar de trouver à la Foire Saint Jean une place pérenne dans notre ville se solde par un échec.

En tant que citoyenne, aussi bien qu’élue du quartier, je n’ai pas compris que la réflexion autour du développement de l’Archipel n’ait pas d’emblée inclus le déplacement de la Foire Saint Jean.

Ce manque de vision est dommageable car elle impacte toutes les parties prenantes, aussi bien les forains que les strasbourgeois. Nous en prenons toute la mesure aujourd’hui. La Campagne des Municipales aurait pu être aussi l’occasion de remettre le dossier à plat… Occasion une nouvelle fois manquée !

Une dépense de 1 million d’euros qui, on l’apprend dans les Dernières Nouvelles d’Alsace du dimanche 21 juin n’a pas encore été voté. 

La réunion de “concertation” aura lieu lundi 22 juin à 19h00 au Maillon (entrée par l’arrière) et devrait être animée (d’après nos informations) par… Nicole Dreyer ! La boucle est bouclé. C’est vraiment la foire.  

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité