Foyer St Louis : où en est le dossier ?

Foyer St Louis : où en est le dossier ?

Alors que la campagne pour les élections départementales s’achève ce soir, où en est-on sur le dossier du Foyer St Louis ? Quelle est la position des deux candidats finalistes ? Le Blog de la Robertsau fait le point.

Publicité

 

Foyer_saint_louis-3

Alors que le collectif “Sauvons le foyer St Louis” est toujours mobilisé et ne reste pas inactif (on vous en reparlera bientôt sur le Blog, mais ça s’agite de partout), le projet “foyer St Louis” est toujours officiellement bloqué.

Pour l’instant la ville de Strasbourg a suspendu son avis le temps de “plus de concertation”. Cet avis est nécessaire pour que le curé puisse procéder à la vente à Icade (filiale de la caisse des dépôts). Une promesse de vente a été signée, elle contient des clauses suspensives, dont l’avis positif de la ville. Mais un jour, il faudra bien que la paroisse – et principalement le curé de la Robertsau – accepte qu’elle ne peut pas faire tout et n’importe quoi avec ce bâtiment au cœur de notre quartier et que son représentant, au minimum, accepte de venir à la table pour en parler.

kohler_fontanel

C’est le binôme Christel Kohler et Alain Fontanel qui a eu la main sur le dossier. Il est fort à parier que c’est le premier adjoint qui a mis, avec l’accord du maire, un frein à ce projet. Il ne s’est jamais engagé par écrit, mais il l’a dit et redit à de nombreuses personnes :

Le projet de sortie ne peut pas être le même que celui d’entrée

En d’autre termes, il faut trouver un compromis.

Pour l’instant les rencontres que le premier adjoint a eues avec le curé de la Robertsau sont restées infructueuses, mais cela lui a permis de comprendre qu’il y a des personnes prêtes à la discussion et d’autres non…

En cas de défaite dimanche, va-t-il se désintéresser de l’avenir du Foyer St Louis ? On ne le croit pas, il s’est assez investi pour montrer que cela surpasse la campagne électorale.

yves_tallec (1)

L’équipe UMP-UDI Françoise Pfersdorff et Yves Le Tallec a eu plus de mal à se prononcer clairement. Souhaitant ménager la chèvre et le choux, pour les raisons que l’on peut deviner, ils conçoivent du bout des lèvres que :

Je fais aussi partie de ceux qui considèrent que l’urbanisation galopante dans notre quartier n’est pas de nature à améliorer ni sa qualité de vie, ni son cadre historique et encore moins les liens sociaux entre ses habitants. (…) Aussi, il me semble indispensable que la municipalité puisse prendre la main et se poser en arbitre, avec les moyens légaux dont elle peut user, afin de régler ce conflit à l’amiable et aboutir à un consensus entre la nécessité de préserver le patrimoine et celle de faire évoluer la ville.

Joint au téléphone par le Blog de la Robertsau, Yves Le Tallec conçoit qu’il faut faire venir tout le monde autour d’une table, mais qu’il y a des personnes qui ont plus de mal à y venir… Mais c’est au téléphone. Encore une fois, rien d’écrit.

Il se murmure que le collectif un Cœur pour la Robertsau va “muscler” ses actions pour faire bouger les choses, car même si le temps des campagnes électorales est propice à un dialogue plus proche avec les candidats, ce projet va au-delà d’une simple opération immobilière, elle entraine et concerne tout le quartier. 

Lettre d’information

Commentaires

La Robertsau en image

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité