Françoise Werckmann va-t-elle retourner sa veste pour le printemps ?

Françoise Werckmann va-t-elle retourner sa veste pour le printemps ?

Françoise Werckmann était très active pour défendre le foyer St Louis et manifester son opposition à la construction d’une nouvelle maison paroissiale dans le jardin du curé… C’était avant de devenir élue.

Publicité

Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent, disait Edgar Faure. Sauf que là on ne parle plus d’un petite bise, mais d’une tempête. Car aujourd’hui, avec Internet, on peut retrouver les anciennes positions avant l’élection. Et là, ça souffle fort !

confpresse
Conférence de presse du collectif  “Sauvons le jardin St Louis” en novembre 2012. Au centre, Françoise Werckmann.

Françoise Werckmann, habitante de la Robertsau,  est élue au conseil municipal de Strasbourg. Elle est présidente d’une association qui s’appelle Strasbourg écologie.

Depuis qu’elle est élue, c’est silence radio sur les dossiers du Foyer St Louis ; nada, rien, pas une seule prise de parole, ni pour ni contre. Un silence particulièrement gênant et étonnant car avant de rejoindre la liste de Roland Ries, elle a fait partie de manière très active du collectif “Sauvons le jardin de l’église St Louis” appelant de manière nette et sans ambiguïté à sauver le foyer St Louis et à ne rien construire dans le jardin de l’église comme le prouve son post sur la page Facebook :

FW2
Capture d’écran de la page Facebook du collectif Sauvegarde du jardin paroissial de l’église Saint-Louis

Elle ne s’est pas arrêtée là : elle a participé à la conférence de presse du collectif en novembre 2012, demandant à la collectivité de ne pas voter la modification du POS 35.

Elle fait partie des signataires qui ont envoyé un recours gracieux auprès de Jacques Bigot, Président de la CUS, le 21 janvier 2013 :

recours

Elle y demande  de maintenir le foyer St Louis qui est d’intérêt général et utile pour la vie associative de la Robertsau. Elle constate que l’édification d’un nouveau foyer dans le jardin supprime un espace vierge dans un cadre remarquable et elle conclut en faisant le diagnostic que la démocratie locale n’a pas fonctionné.

Elle signe bien ce recours de son nom :

signature

Depuis son élection en tant que conseillère municipale au printemps 2014, l’élue fait profil bas. On ne l’entend plus sur la question ; pour dire vrai, elle se débine.  Pourtant, elle pourrait, si elle était fidèle à ses valeurs, porter les préoccupations des associations et des habitants de la Robertsau maintenant qu’elle est au cœur de l’exécutif, elle en a tous les moyens.

Mais avoir de la constance dans ses opinions nécessite un peu de courage. Nous verrons le 21 mars prochain, lors du conseil municipal où devrait passer le point sur la vente du foyer St Louis (point 9) si conformément à ses positions, elle vote contre, ce que logiquement elle devrait faire, puisqu’elle “invitait tous ses amis” à soutenir le combat pour la préservation du jardin et contre la destruction du foyer.

PS : Nous avons bien évidemment cherché à la joindre, mais elle n’a pas répondu à nos sollicitations. 

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité