[Legislatives2022] Bruno Studer pour un deuxième mandat

[Legislatives2022] Bruno Studer pour un deuxième mandat

Elu en 2017 après la première élection d’Emmanuel Macron alors LREM, Bruno Studer évite de subir le même sort que les autres députés « Strasbourgeois » et est réélu pour un deuxième mandat.

Publicité

Le score est net et sans appel, 54,53 % pour Bruno Studer (Ensemble – Renaissance) contre 45,47 à Sébastien Mas (NUPES). Le candidat de La France Insoumise devait trouver 1500 voix, au minimum, après le premier tour pour espérer rattraper le député sortant, peine perdue non seulement il n’y arrive pas, mais avec 2715 voix l’écart se creuse encore. 

Sources Ville de Strasbourg – Capture d’écran

Participation et fortes chaleurs…et découpage électoral

On notera une très faible participation à 44%. À ce propos , on a entendu et lu, après les élections municipales de Strasbourg de 2020, une petite musique sur la légitimité de l’équipe actuelle au vu de la faible participation. Voilà qui devrait définitivement faire taire les mauvais perdants de l’époque. Sur la participation, nous avons une petite théorie, et si on trouve du temps, on l’exposera un jour. 

On a frisé les 40° dimanche avec en plus une qualité de l’air exécrable, voilà qui n’incitait pas à sortir de sa grotte, mais cela affecte autant les deux candidats, mais cela peut jouer sur la participation. 

Le bureau 408 de la Cité de L’Ill….(Capture d’écran – Ville de Strasbourg) Participation de 26%

Enfin la circonscription a été taillée sur mesure pour André Schneider à l’époque du dernier découpage électorale sous Sarkosy, il est évident qu’une commune comme Reischtett n’a rien à voir avec les préoccupations d’un quartier comme Cronenbourg ou la Cité de l’Ill. 

Il n’empêche, Bruno Studer a réussi a sauver son mandat dans un contexte compliqué en France, mais à rebours en Alsace (Voir article de Rue89 Strasbourg : Législatives : En Alsace, la nouvelle droite se nomme « Ensemble ! ») et avec un écart significatif de près de 9%.

Sa réaction auprès de Rue89 Strasbourg


Sébastien Mas trop à gauche ? 

Il suffisait de tendre l’oreille et d’entendre que la NUPES c’était les chars russes soviétiques qui allaient arriver Rue Boecklin. Une caricature évidemment, mais l’argument à porté et effrayé des électeurs. En choisissant une ou un candidat-e écologiste pour la 3 comme au centre de Strasbourg, peut-être que la NUPES aurait pu faire trembler le trône du député. 

Mais Sébastien Mas s’en sort quand même avec les honneurs, car si l’écart est encore grand, il fait mieux que le maire de Reischtett George Schuller qui avait atteint les 40% en 2017. 

Studer récolte le fruit de son travail

Enfin Bruno Studer récolte le fruit de son travail de terrain. Depuis la loi qui interdit le cumul des mandats, le député doit, pour avoir un ancrage ou une résonance locale, travailler d’arrache-pied. Et de ce point de vue, Bruno Studer n’a pas ménagé sa peine avec un nombre de lettres d’informations électroniques ou papier, communication et réunions publiques impressionnants.

Une prochaine élection se prépare dès le premier jour de son élection, Bruno Studer l’a bien compris et il sera difficile de le déloger s’il continue comme cela, à moins que ses opposants ne s’y préparent tout de suite, ou au moins pas à la dernière minute. 

Photo de Bandeau : Rue89 Strasbourg.

 

Lettre d’information

Exposition

Exposition

La Robertsau en image

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité