Projet de géothermie profonde : la pression monte

Projet de géothermie profonde : la pression monte

À moins d’une semaine de la réunion du collectif d’associations de quartier (ADIR, ASSER et ADIQ) la pression monte sur le projet de géothermie profonde au Port aux Pétroles. Que de chemin parcouru depuis ce numéro de l’Écho de l’ADIR de juin 2014 qui annonçait un projet de géothermie profonde au cœur du Port aux…

Publicité

À moins d’une semaine de la réunion du collectif d’associations de quartier (ADIR, ASSER et ADIQ) la pression monte sur le projet de géothermie profonde au Port aux Pétroles.

Que de chemin parcouru depuis ce numéro de l’Écho de l’ADIR de juin 2014 qui annonçait un projet de géothermie profonde au cœur du Port aux Pétroles. Depuis, les associations de quartier se sont mobilisées, ont travaillé le sujet pour finalement alerter les habitants des risques et des réelles incertitudes du projet.

La semaine prochaine, elles invitent les candidats aux élections départementales à s’exprimer et à prendre position sur le sujet  :

Le projet de géothermie profonde à la Robertsau a su rassembler l’ensemble des associations riveraines qui ont décidé de se constituer en collectif dans le but d’empêcher sa réalisation.

Leur but est d’abord de travailler en réseau de manière à regrouper toutes les informations, ensuite d’organiser les répliques, enfin d’organiser le débat public et le médiatiser.

Nous réclamons également avec force un renforcement de la vigilance face à des projets aventureux voire dangereux.

écrit Jacques Gratecos, sur le site de l’Adir

geothermie_departementales_2

 

De leurs côtés, Françoise Pfersdorff, Zaza Menad, Yves Le Tallec et Geoffroy Lebold (candidats UMP – UDI) n’ont pas attendu la réunion de mardi prochain pour annoncer une demande de moratoire au projet :

La Ville et la Communauté Urbaine de Strasbourg, nouvelle Eurométropole, ont souhaité diversifier les sources d’énergie de l’agglomération et elles ont légitimement exploré la piste de la géothermie profonde ;

Si nous considérons que cette diversification pour notre approvisionnement en énergie est une bonne chose,  en revanche, les risques liés à son exploitation ne doivent toutefois pas être négligés.

Les projets présentés par la société FONROCHE sont séduisants et sont certainement économiquement intéressants. Il est d’ailleurs légitime que les porteurs de ces projets les présentent sous leur meilleurs jours et minimisent les conséquences négatives pour la population riveraine et ne mettant en avant que les avantages.

Pour autant les responsables de l’État ont d’ores et déjà émis quelques réserves sur ces projets

C’est pourquoi, nous ne pouvons admettre les arguments de la société FONROCHE sur l’absence de risques si leur projet de réaliser un forage en pleine zone du Port aux Pétroles de la Robertsau était mené à son terme.

Il est impensable de forer à très grande profondeur sur un site classé SEVESO et qui présente déjà, à lui seul, un réel danger pour les populations riveraines. Nul ne le conteste et il est indispensable de garder en tête les conséquences d’accidents tragiques qui ont été induits par cette technologie dans des sites beaucoup moins exposés.

Aussi, nous demandons à la Ville et à l’Eurométropole de surseoir à ce projet en décrétant un moratoire qui permettra à tous de mesurer les impacts éventuels  et les mesures à mettre en œuvre pour y pallier.

 Que diront les autres candidats ? Réponse le 10 mars.

ensavoirplus

ensavoirplusfin

Lettre d’information

La Robertsau en image

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité