Quai du bassin de l’Ill : toujours ouvert, heureusement !

Quai du bassin de l’Ill : toujours ouvert, heureusement !

La session du Parlement européen a eu lieu la semaine dernière avec une activité européenne particulièrement importante, et le quai du Bassin de l’Ill est resté ouvert. 

Publicité

Le Parlement européen a entre autre validé les membres de la Commission européenne, et le Conseil de l’Europe a vécu la transition de son secrétaire général. Autant dire que l’activité diplomatique a été dense à Strasbourg. Et pourtant, les cyclistes, piétons, promeneurs, sportifs… n’ont en rien mis en danger la sécurité des institutions européennes. 

Le quai du Bassin de l’Ill est toujours ouvert, et d’après nos constatations vous êtes de plus en plus nombreux à l’utiliser. Les associations qui se sont mobilisées à de nombreuses reprises contre la fermeture et la bunkérisation sont néanmoins sur leur garde. Elles ont réinterrogé les élus, et force est de constater qu’ils ne sont pas sur la même longueur d’onde. 

Pour Nicole Dreyer l’adjointe de quartier de la Robertsau il faut se coucher devant le dictat du préfet au mépris de la population : 

Après vérification, la fermeture a bien été mise en œuvre comme prévu en période de sessions. Soit 3 à 4 jours par mois. Je rappelle que c’est un décision de la préfecture pour assurer la sécurité des bâtiments du PE en période de session. La demande initiale était une fermeture totale.

Jean-Baptiste Gernet, l’adjoint aux nouvelles mobilités, a quant à lui une autre position : 

Comme vous le savez, je me suis publiquement opposé à cette fermeture, et j’avais d’ailleurs tenu à soutenir la mobilisation des différentes associations par ma présence aux manifestations organisées lorsque mon agenda le permettait. La décision relevant avant tout des institutions européennes et de la préfecture, j’avais demandé à ce que la fermeture soit réduite au strict minimum si elle était confirmée.

Si la fermeture devait se concrétiser, soyez assurés de ma plus grande vigilance sur son caractère exceptionnel, et sur ma mobilisation à ce sujet.

Peut-être qu’à l’approche des élections municipales de mars 2020, la Ville ne veut surtout pas réveiller de nouvelles contestations à Strasbourg. Mais la fermeture peut tomber à n’importe quel moment. 

Pour l’administration et le préfet du Bas-Rhin, il faut mettre l’Europe derrière des barreaux…

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus
Publicité
Publicité