Quai du bassin de l’Ill : le Parlement envoie les piétons et les cyclistes se faire souffler ailleurs

Quai du bassin de l’Ill : le Parlement envoie les piétons et les cyclistes se faire souffler ailleurs

Le Parlement Européen et la préfecture du Bas-Rhin ont sauté sur le prétexte de la tempête Ciara pour fermer le quai du Bassin de l’Ill. De qui se moque-t-on ?

Publicité

Le Parlement Européen veut-il rompre définitivement tous les liens avec les Strasbourgeois ? Il voudrait se faire honnir et détester qu’il ne s’y prendrait pas autrement. Après de très nombreuses manifestations des citoyens et une pétition qui rassemble aujourd’hui plus de 2500 signatures (que vous pouvez toujours signer ici), le Parlement Européen, certainement autorisé par la Préfecture du Bas-Rhin, a fermé le quai du Bassin de l’Ill mardi 11 février à Strasbourg, obligeant les piétons, cyclistes et les touristes à faire demi-tour. 

L’excuse du jour “fermeture exceptionnelle, pour cause de vent”. C’est, pour nous, un prétexte fallacieux, car justement le Parlement a coupé tous les arbres le long du quai du bassin de l’Ill, donc aucun risque de ce côté-là. La passerelle qui pourrait être instable ? Mais alors pourquoi des personnes la traversent ? Non, il s’agit bien d’un prétexte pour “tester la réaction à la fermeture”. 

Il suffit de se retourner (du côté du Conseil de l’Europe) et d’y voir de très grands arbres, et autant de branches qui peuvent tomber sur la têtes des piétons, des cyclistes ou des automobilistes. Le sol en est d’ailleurs jonché. S’il y a un danger, pourquoi ne pas protéger tous le parcours. D’ailleurs, si on part de ce principe, c’est tout Strasbourg qu’il faut interdire à la circulation. 

Car du côté du Conseil de l’Europe (avenue de l’Europe), on retrouve de part et d’autres de très grands arbres, et autant de danger… Si on ferme le quai du Bassin de l’Ill pour raison de sécurité, ne faut-il pas fermer l’avenue de l’Europe ? 

Cerise sur le gâteau, et pour bien mépriser les cyclistes et usagers strasbourgeois, aucune information pour avertir en amont de la mise en place des barrières… Rien du côté du pont de la Rose Blanche…

Rien du côté de la passerelle Ducrot. Les usagers sont bons pour se coincer le nez sur une grille de fer et un demi-tour sur un parcours moins sécurisé ! On croit rêver ! 

Nous interrogeons bien évidement le Parlement Européen sur le pourquoi de cette décision, ainsi que les services de la Préfecture. On ne peut qu’être en colère contre cette institution qui se moque éperdument de la vie quotidienne des citoyens de la ville qui l’héberge. Cela creuse encore un peu plus le fossé entre l’Europe et les citoyens. On verra si des candidats aux municipales auront le courage de ne pas se coucher devant le bon vouloir du Parlement. 

MAJ 17 février 2020 : réponse de Luis Martinez-Guillen : 

Le quai du bassin de l’Ill a été fermé parce que des morceaux de la passerelle ainsi de l’IPEI (tour espagnole) risquait de tomber.
Des morceaux se sont envolés. Comme vous le voyez la sécurité des strasbourgeoise est une priorité pour le Parlement européen.

Allez pourquoi pas, mais : 

  • Dans ce cas-là, pourquoi ne pas mettre en place en collaboration avec la Ville de Strasbourg un itinéraire bis ?
  • Pourquoi ne pas communiquer et expliquer ?
  • Pourquoi la ville de Strasbourg n’était pas au courant ?
  • Pourquoi ne pas ré-ouvrir après le passage de la tempête ?
  • Pourquoi ne pas prévenir en amont ?

 

Lettre d’information

Exposition

La Robertsau en image

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Sur le Blog de la Robertsau : 

Pour signer la pétition : http://www.adirobertsau.fr/petition/

Sur le Blog de la Robertsau : 

Publicité
Publicité