Élections européennes : une bonne nouvelle pour les berges du quai du bassin de l’Ill ?

Élections européennes : une bonne nouvelle pour les berges du quai du bassin de l’Ill ?

Avec 35,22 pour la République en Marche et 19,67 % pour les Verts, le canton 4 (et donc une partie de la Robertsau) a plébiscité des élus et des personnes qui ont pris position contre la fermeture des Berges du quai du bassin de l’Ill. 

Publicité

L’Europe c’est concret. Et qui mieux que les Strasbourgeois et les Robertsauviens pour vivre dans leur quotidien l’impact de la présence européenne ? Il y a eu de nombreuses mobilisations pour que les berges du quai du bassin de l’Ill ne soient pas fermées à la circulation des piétons, des cyclistes et surtout des touristes qui peuvent toucher du doigt les institutions européennes. 

Parmi les soutiens l’Eurodéputée Karima Delli qui vient d’être réélue. Elle était venue deux fois aux manifestations et avait écrit à la présidence du Parlement européen. Des actions sans réponses des autorités, mais le quai n’est toujours pas fermé… ! Nous espérons que la nouvelle élue sera toujours le relais de Strasbourgeois pour faciliter les transports doux. 

La République en Marche était également présente aux manifestations. Le député Bruno Studer s’était fait représenter par son directeur de cabinet Pascal Laubscher en compagnie de  la conseillère départementale Françoise Pfersdorff.

Pascal Laubscher

Anne Sander, qui vient d’être réélue de justesse, nous écrivait en février 2018 : 

Je déplore, comme vous, les mesures de sécurité de plus en plus contraignantes qui ont dû être mises en place par notre institution en raison des attentats terroristes parce qu’elles restreignent l’accès des citoyens à ce haut lieu de la démocratie européenne qu’est le Parlement européen, mais aussi parce qu’elles compliquent, au quotidien, notre travail et le fonctionnement interne de notre institution. D’un autre côté, je comprends et accepte la nécessité d’assurer la sécurité des hautes personnalités qui y sont présentes, Cette solution me paraît, malgré les gênes qu’elle peut occasionner auprès des utilisateurs au quotidien de ces allées, être un bon compromis.

Jacques Gratecos le président de l’Adir au Parlement Européen

Avant de recevoir Jacques Gratecos, le président de l’Adir et finalement écrire au président du Parlement Européen : 

Le Président a mandaté Madame Elisabeth Morin-Chartier, Questeur au Parlement européen, pour vous recevoir et ainsi échanger de vos préoccupations quant à l’accessibilité des berges de l’Ill aux abords du Parlement européen. Il m’a également été indiqué par la Ville de Strasbourg qu’une solution serait à l’étude pour proposer un “itinéraire bis”, alternative sécurisée, si nécessaire. Le Parlement européen n’ayant pas la compétence sur cet aspect, je vous remercie de bien vouloir prendre contact avec la ville de Strasbourg pour de plus amples informations.

À ce jour, et malgré des relances, le parlement n’avait pas repris contact. Pour la Ville de Strasbourg, une visite sur site a été effectuée avec Nicolas Matt (LREM) adjoint de quartier des XV. Aucune nouvelle à ce jour. 

Mais les planètes semblent s’aligner. Un dossier à suivre. 

Françoise Pfersdorff avec les organisateurs de la manifestation

À ce jour, nous n’avons pas eu connaissance de prise de position de la candidate du Parti Socialiste Anne Pernelle Richardot ni d’aucun du Rassemblement National. 

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Le site de l’ADIR

Pour signer la pétition : http://www.adirobertsau.fr/petition/

Le site de nos amis Bruxellois : http://www.placepublique.be

Sur le Blog de la Robertsau : 

Publicité
Publicité