Rive droite – rive gauche : le mystère

Rive droite – rive gauche : le mystère

La fête de l’Europe a permis aux visiteurs de franchir la belle passerelle au-dessus de l’Ill, qui relie le bâtiment Louise-Weiss (rive gauche) à l’immeuble Winston Churchill et au Conseil de l’Europe (rive droite). Ils auront pu poser toutes les questions sur le rôle et le fonctionnement des institutions européennes, mais un mystère demeure : pourquoi les piétons et cyclistes sont-ils bannis d’un côté et circulent-ils librement de l’autre ?

D’un côté, le portail est perpétuellement fermé, sans explication. De l’autre, on circule librement. Va comprendre…

On nous demande de nous mobiliser pour conserver cet hémicycle, mais on n’a plus le droit d’en approcher.

D’un côté c’est interdit… de l’autre autorisé. Pourtant ce sont bien les mêmes bâtiments du Parlement européen.

C’est pourtant sympa de rouler au bord de l’eau et manifestement l’Europe ne s’en porte pas plus mal.

Tous les articles sur l’Europe sur le Blog de la Robertsau.

Sur le Blog de la Robertsau : 

[mappress mapid=”451″]

[themoneytizer id=”7926-16″]

Enregistrer

Enregistrer

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité

2 commentaires

  1. Domenico
    22 mai 2017

    Je pense connaître l’explication : du côté de l’hémicycle, ce passage est emprunté par les véhicules officiels lorsque des personnalités, chefs d’état, etc., sont invités à parler au Parlement Européen. Donc, pour une question de sécurité, le parcours est inaccessible de peur (alors que de l’autre côté, globalement, il n’y a QUE le bâtiment avec les bureaux des députés …).

    1. Alain Kempf
      a répondu le 22 mai 2017

      Merci pour cette explication. Les piétons et cyclistes seraient donc “punis” 365 jours par an en raison de ces rares visites dans un bâtiment qui est vide les neuf dixièmes de l’année ? Il suffirait pourtant de fermer le portail pendant quelques heures si vraiment la menace est grande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *