Un gymnase pour la Robertsau… vraiment ?

Un gymnase pour la Robertsau… vraiment ?

Il a beau s’appeler Gymnase de la Robertsau, il s’agit bien d’une nouvelle dépense de la ville pour l’école européenne décidément particulièrement choyée.

On s’en doutait, la Ville vient de le confirmer, le “gymnase de la Robertsau” serait exclusivement utilisé par l’école privée européenne. L’école “privée”, financée par des fonds publics, bénéficiera de l’intégralité des créneaux de journée. Le soir et le week-end, quelques associations pourront l’utiliser (sports collectifs et activité douces).

Cette petite plaisanterie coute quand même 5,87 millions à la Ville de Strasbourg / Eurométropole et 400 000 € à la Région Grand Est et 800 000 € pour le Conseil Départemental soit un total de 7,07 millions d’euros.

© Strasbourg.eu

Selon le site de la Ville :

“Cet équipement regroupe au sein d’un même bâtiment un gymnase de type C, une salle d’activités et un logement de fonction. Afin d’assurer l’accueil des publics scolaires et associatifs, les deux salles peuvent fonctionner simultanément et indépendamment.

Par ailleurs, afin d’assurer l’accueil des élèves de l’École Européenne, le gymnase sera équipé de deux rideaux relevables motorisés qui permettront de réaliser trois zones de jeux homogènes.”

L’adjoint au sport en campagne ? Ou en visite ?

Serge Oehler en profite pour faire sa campagne  faire visiter le site aux associations. On se pose la question s’il est en visite dans le cadre de sa délégation municipale ou en campagne…

Notre petit doigt nous dit qu’on est sur un équilibre très instable, et que le mélange des genres n’est pas loin !

Page Facebook de Serge Oehler – Capture d’écran 6 avril 2017

Sur les mêmes photos, visite du gymnase de la Robertsau et campagne électorale.

La livraison du bâtiment devrait être faite pour la rentrée 2017.

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité

7 commentaires

  1. Schulmeister
    17 mai 2017

    Décidément, on tourne en rond. L’école européenne est une école publique (pour l’UE, elle est dite de “type II”) et non pas une école “privée”. Tout au plus a-t-elle quelques particularités : ne pas respecter les programmes de l’EN et appliquer une pédagogie dite bienveillante, un effectif limité dans les classes, un corps enseignant sélectionné, un soutien éducatif renforcé (dont plus de psychologues scolaires) comme dans les récoles “difficiles”… pour des élèves recrutés sur critères professionnels des parents.

    S’agissant du gymnase, c’est exactement la même situation un peu partout à Strasbourg : l’installation est occupée en journée exclusivement par les scolaires ; puis le soir et les we par les associations. Comme au Neuhof ou à Hautepierre.

    Quant aux interrogations sur les sommes débloquées ou un éventuel luxe, ce complexe scolaire ressemble à toutes les constructions ou rénovations récentes dans la région ; il suffit de visiter un collège ou un lycée construit ces vingt dernières années.

    1. FREXIT A L'ENVERS
      a répondu le 17 mai 2017

      Ca, pour être publique, l’école européenne est bien publique, vu les sommes astronomiques que les contribuables strasbourgeois, bas-rhinois, alsaciens et français y engloutissent! Mais quid des contribuables européens, notamment ceux des pays dont les parents de ses élèves sont ressortissants ?

      Pourquoi le budget européen, abondé par les contributions de ses pays-membres, n’assume-t-il pas les frais particuliers engendrés par l’éducation scolaire des enfants de leurs employés, obligés de s’expatrier ?

      Cette école, c’est un cas d’extraterritorialité à l’envers, comme si les contribuables strasbourgeois, bas-rhinois, alsaciens et français finançaient les consulats de Turquie et de Chine. C’est cela qui la rend si impopulaire.

      1. Tixerf
        a répondu le 17 mai 2017

        http://www.lexpress.fr/actualites/1/styles/strasbourg-inaugure-son-ecole-europeenne-esperant-renforcer-son-statut-de-capitale-europeenne_1714380.html

        Le début d’une phrase de cet article éclaire peut-être la situation : “Lancée en 2007 par le président Nicolas Sarkozy, etc.”

  2. Je suis charlie
    17 mai 2017

    Et bien sûr, les associations devront payer pour avoir le droit d’utiliser ce gymnase. A moins que ce soit le club de bridge du Parlement européen.

  3. Bibi
    17 mai 2017

    Article d’une mauvaise foi consternante…

  4. Robertsauvien
    17 mai 2017

    Ce gymnase est une bonne chose pour l’école européenne et pour la robertsau. Comme d’habitude c’est un article critique contre la municipalité mais on a l’habitude ici.

    Au lieu d’un gymnase vous auriez préféré des logements privés???

    Quant à Monsieur Oehler il est en campagne, mais on a pas trop l’impression qu’il assume son partie politique actuel car ces tracts n’y font aucune référence….

    1. Laüchsätzli
      a répondu le 18 mai 2017

      Oh oui, oh oui, des logements, comme à la place du foyer Saint-Louis !… Parlons-en, des lieux utiles à la Robertsau, avec une Municipalité qui est prête à claquer des millions dans une école et un gymnase pour la gloriole européenne (là où l’Europe ne met pas un rond) et qui laisse détruire un lieu proposant 7 salles de 20 à 400 places et le dernier espace libre pour créer une place conviviale, en plein cœur de quartier, au bénéfice de tous ! Chacun ses priorités, hein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *