Rue du Parc : le Tribunal Administratif annule le permis

Rue du Parc : le Tribunal Administratif annule le permis

Le Tribunal Administratif vient d’annuler le permis de construire pour la construction et la rénovation de 10 logements… mais pas pour les raisons défendues par les habitants de la rue.

Publicité

 

rueduparc2015 3

L’affaire avait fait grand bruit fin août 2013, et avait donné lieu à de nombreuses expressions. Les habitants de la rue du Parc manifestaient leur opposition à un projet de construction immobilière du promoteur immobilier GREENSTONE au numéro 12 de la rue du Parc.

L’affaire  a été portée devant le Tribunal Administratif qui vient d’annuler le permis de construire.

D’après les Dernières Nouvelles d’Alsace du 12 février :

Les habitants de la rue du Parc  s’indignaient d’un projet d’immeuble accolé à une des villas conçues par l’architecte Gustave Oberthur et de ses conséquences pour la cohérence esthétique, architecturale et environnementale de la rue.

L’argument retenu par le juge administratif n’est pas celui-là. Il tient au mode de calcul du coefficient d’emprise au sol, c’est-à-dire le rapport entre l’emprise au sol et la surface totale du terrain. Le règlement du plan d’occupation des sols communal de Strasbourg interdit en effet qu’il soit supérieur à 40 % dans cette zone, et à 50 % si le bâtiment reste en dessous de 3,50 m de hauteur.

Nous avons appris que la Ville de Strasbourg n’a pas l’intention de faire appel. Une décision étonnante, puisqu’elle risque de valider de fait la jurisprudence sur le calcul de coefficient d’emprise au sol. Mais cela est certainement fait pour ne pas gêner la campagne du premier adjoint aux départementales.

Nous avons cherché à joindre Philippe Godin, de Greenstone, qui ne souhaite pas s’exprimer sur la suite qu’il donnera au jugement. Il est fort à parier qu’il fera appel.

Pour Stéphane Meyer, habitant de la Rue du Parc :

Même si un nouveau permis est représenté et que celui-ci tient compte de l’avis du Tribunal Administratif, les autres arguments restent vrais. Nous porterons alors un recours au Tribunal Administratif.

On n’a pas fini d’entendre parler de la rue du Parc.

rueduparc2015 2

Ps : Pendant que nous passions prendre quelques photos pour illustrer ce papier, nous avons remarqué que de nombreuses voitures se garaient “comme des merdes” sur le côté gauche du trottoir.

Si déjà on souhaite faire appel au respect de la loi (ce qui est le droit le plus strict de chaque citoyen), peut-on également respecter le droit des piétons à avoir des trottoirs ? Merci.

rueduparc2015 1
9 voitures garées “comme des merdes” rue du Parc… C’est pas un peu beaucoup ?

 

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité