Bus / tram : l’exécutif met la pression sur les associations. Il faut un débat public.

Bus / tram : l’exécutif met la pression sur les associations. Il faut un débat public.

Avec l’inauguration de l’extension de la ligne E du tram, la CTS souhaite réorganiser le réseau bus. Le but est moins d’avoir une cohérence que de tenter d’avoir des économies d’échelle pour combler le déficit structurel du tram d’ores et déjà prévu à près de 2 millions d’euros par an.

Publicité

Qui savait qu’il y avait une réunion le 7 novembre dernier rue de la Doller à la Cité de l’Ill pour présenter les projets de réorganisation des lignes de bus à la Robertsau ? Il y avait à peine une dizaine de membres de “l’atelier de concertation portant sur l’avenir du centre historique de la Robertsau” et Alain Fontanel est venu présenter les deux scénarii. 

Comme nous l’écrivions il y a quelques jours, la ville et l’Eurométropole marchent à l’envers. Ils font un projet structurant et du bricolage sur les autres modes de transport quelques années après. Le tram a été imposé décidé par l’Eurométropole et maintenant on présente l’addition aux Robertsauviens. À eux les décisions, à vous d’en assumer les conséquences. 

Deux propositions pour un faux choix

La méthode est connue, on vous présente deux projets et on vous force à choisir le moins pire. Vous les trouverez ci-dessous. 

Mais ce sont des méthodes années 70. On ne peut pas décider de l’avenir d’un réseau au coin d’une table comme on a décidé du périmètre des régions avec les conséquences que l’on connait. Une décision aussi structurante et importante pour la vie quotidienne doit se faire en toute transparence et avec la participation de tous, avec au minimum une réunion publique ! 

Pourtant, les équipes de la CTS n’ont présenté leurs propositions que début octobre et pressent les membres de l’atelier de prendre une décision avant le 26 novembre prochain pour un choix le 4 décembre !!!

Mettre tous les projets sur la table

Car restructurer un réseau c’est une décision lourde en conséquences surtout quand on ne connait pas tous les projets à venir sur le quartier. 

Nous en découvrons de temps en temps au détour d’un projet budgétaire (voir Une mystérieuse “maison des services St Louis” apparait dans le budget de la ville de Strasbourg), mais la stratégie de rétention d’information de l’adjointe de quartier laisse aux associations et aux citoyens un goût amer. 

 

 

Suivez-nous !

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité