Oui, on a tous le droit de bien manger !

Oui, on a tous le droit de bien manger !

Notre société est de plus en plus attentive aux questions de santé, d’alimentation et d’environnement. Tout comme le label Bleu-Blanc-Cœur.

Publicité

« Oui, on a tous le droit de bien manger ! ». Vous vous demandez sans doute ce que vient faire cette affirmation dans un blog de quartier. Non, il ne s’agit pas d’un énième article sur l’un de nos restaurants (sujet sur lequel on adore écrire, soit dit en passant). Dans cet article, c’est d’alimentation dont on voulait vous parler. Parce que l’on peut habiter la Robertsau tout en se souciant de sa santé, de celle des animaux ou encore de celle de notre planète !

Peut-être faites-vous partie de ces gens convaincus, comme moi, que ce que l’on met dans notre assiette a des conséquences sur notre santé. Ou peut-être êtes-vous soucieux des répercussions de l’alimentation des animaux sur leur bien-être. À moins que ça ne soit le sort de notre planète qui vous préoccupe.

Si ces sujets vous intéressent, vous vous êtes sans doute déjà retrouvés perplexes dans les rayons de votre supermarché : faut-il plutôt acheter Bio, sans OGM, light… voire devenir végan ?
Et si la réponse s’appelait « Bleu-Blanc-Cœur »

La démarche Bleu-Blanc-Cœur

La démarche Bleu-Blanc-Cœur est née au début des année 1990 d’une simple observation faite par un éleveur laitier, Jean-Pierre Pasquet à un ingénieur agronome, Pierre Weill.

Il lui explique qu’il constate qu’au printemps, lorsque ses vaches pâturent l’herbe, elles sont en meilleure forme et le beurre qu’il fabrique à partir de leur lait est plus tendre et plus tartinable qu’en hiver. De cette observation découlent d’innombrables recherches scientifiques mettant en évidence le lien entre Oméga 3, agriculture, nutrition des animaux, santé des hommes et environnement.

La logique est simple :

« une agriculture respectueuse des animaux et de la terre, ça donne naturellement des aliments qui préservent notre santé ».


Photo © Bleu, Banc Coeur

Reconnue et encouragée par les ministères de la santé, de l’environnement et de l’agriculture et aussi par les Nations Unies dans le cadre de la lutte pour le climat, l’association regroupe aujourd’hui plus de 7000 agriculteurs, des professionnels de la santé, des scientifiques, des restaurateurs dont des chefs étoilés, des distributeurs et surtout… des millions de consommateurs.

Elle vient d’ailleurs d’entrer dans le trio des 3 signes de qualité les plus reconnus des français : Label Rouge, Agriculture Biologique et Bleu-Blanc-Cœur.

Bio ou pas?

Si vous ne connaissiez pas encore le label, la question qui va suivre est sans doute: mais c’est bio ou pas ?

L’agriculture Bio est une démarche orientée d’abord vers la protection de l’environnement avec des effets potentiels sur la nutrition. L’agriculture Bleu-Blanc-Cœur quant à elle est une démarche orientée vers la nutrition et la santé, tout en intégrant également des notions d’environnement et de santé animale. Les deux démarches sont donc différentes mais peuvent être complémentaires. Il existe d’ailleurs des produits à la fois Bio et Bleu-Blanc-Cœur.

Pour mieux comprendre : Bleu-Blanc-Cœur repose sur le constat scientifique que le rapport Oméga 6 / Oméga 3 présent dans notre alimentation a explosé ces dernières décennies, entraînant des dégâts sur notre santé. L’idée est donc de rééquilibrer ce rapport en le traitant dès l’origine de la chaîne alimentaire c’est-à-dire en nourrissant les animaux avec des plantes riches en Oméga 3 (herbe, luzerne, lin…) afin qu’ils produisent du lait, des œufs et de la viande eux-mêmes plus riches en Oméga 3. Ces cultures étant plus écologiques que les maïs, blé ou soja, trop riches en Oméga 6, c’est également bénéfique pour la planète.

À la Robertsau

Bon, vous l’avez compris, on est fan ! Mais revenons à la Robertsau: quel rapport avec le quartier ?

Eh bien ici aussi, « on a le droit de bien manger » en s’approvisionnant avec des  produits BBC : œufs, lait, crème, charcuterie, volailles, biscuits, viande de bœuf ou de porc.

Entre le SuperU de la rue Boecklin, le Match de la route de la Wantzenau et le Auchan de la rue de la Lamproie… il y a l’embarras du choix.

À notre connaissance, pas possible de trouver du beurre, du fromage ou du pain BBC dans le quartier mais qui sait… cet article donnera peut-être des idées à quelques-uns de nos commerçants.

Vous trouvez des produits Bleu, Blanc, Cœur à la Robertsau

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Sur le Web : 

Sur le Blog de la Robertsau : 

  • Tous les articles sur l’alimentation
Publicité
Publicité