Quand le numérique rapproche les voisins

Quand le numérique rapproche les voisins

Sensibles aux questions du « mieux-vivre-ensemble », nous vous proposons aujourd’hui un petit tour d’horizon d’applications smartphones qui pourraient vous intéresser si ces problématiques vous interpellent également.

Publicité

Cet article ayant été rédigé avant la crise du COVID-19, vous trouverez ci-dessous quelques mises à jour utiles pour cette période difficile.

Notre monde tendant depuis plusieurs décennies vers la globalisation, la consommation à l’outrance ou encore l’individualisme, de nombreuses initiatives ont éclos ces dernières années pour tenter d’enrayer cette énorme machine et remettre au centre certaines valeurs telles que l’anti-gaspillage, la solidarité locale ou la proximité sociale. Nous avons répertorié dans cet article quelques applications qui vous permettront peut-être de trouver votre bonheur (presque) devant votre porte.

Les applis de voisinages

Les systèmes de petites annonces locales ont toujours existé : petites languettes détachables chez le boulanger proposant des services de baby-sitter, panneau d’affichage à la sortie du supermarché où chacun peut venir accrocher sa demande (comme devant le SuperU de la rue Boecklin), etc.
Cependant, ce système a ses limites et dans un quartier aussi dense que le nôtre, on imagine aisément que nos boulangers ne peuvent pas accueillir toutes les offres/demandes du quartier.

Tableau d’affichage à l’entrée du SuperU rue Boecklin

Alors comment savoir à qui s’adresser pour un coup de main en bricolage ou un cours de maths près de chez nous ? Aidés de nos moyens de communication modernes, il redevient plus facile de nous épauler entre voisins.

Même si le meilleur moyen de se connaître entre voisins reste encore de se parler dans l’ascenseur ou en allant faire ses courses, dans les grandes villes les liens se détendent de plus en plus. On n’ose pas forcément aller sonner, on a peur de déranger. mesvoisins.fr est un réseau social de quartier gratuit pour échanger en toute simplicité avec ses voisins. L’objectif est double : rendre service et créer du lien avec les personnes qui vivent près de nous.
La Robertsau possède deux groupes différents sur l’application : la Robertsau Nord avec 233 voisins inscrits et la Robertsau Sud avec 280 voisins. Vous y trouverez des annonces aussi diverses qu’une demande de coup de pouce dans la rédaction d’un CV, des lunettes enfants retrouvées rue Pauline de Metternich ou encore la pétition pour le maintien de la navette de la Robertsau.
Et cerise sur le gâteau, c’est une ancienne étudiante strasbourgeoise qui a eu l’idée de cette appli en 2017 (cf l’article de rue89strasbourg ci-dessous).

Application mesvoisins.fr

AlloVoisins est un réseau de voisinage permettant de mettre en relation des personnes dans un rayon identifié pour échanger des services et des biens entre particuliers. Contrairement à l’application précédente, il s’agit ici de services rémunérés mais il reste intéressant de faire appel à son voisin plutôt qu’à une entreprise spécialisée coûteuse pour remplir sa déclaration d’impôts, repasser des chemises, nettoyer sa voiture ou encore faire garder son animal. Pas encore très répandu à la Robertsau, l’idée fait son chemin et plusieurs demandes émanent d’habitants du quartier.

Application AlloVoisins


L’anti-gaspillage

Nous avions déjà parlé il y a quelques années sur le blog de l’application TooGoodToGo permettant d’acheter à prix réduits des paniers préparés par les commerçants avec leurs invendus. A l’époque, trois commerces de la Robertsau avaient adhéré à ce concept. Aujourd’hui, seule la boulangerie Eckert semble encore disponible dans l’application. Le SuperU de la rue Boecklin aurait arrêté en raison d’un “changement de direction” nous a-t-on dit.

Autre idée si vous êtes sensible aux problématiques de gaspillage : l’application Geev. Il s’agit une application collaborative de dons d’objets. En d’autres termes, elle vous permet d’offrir une seconde vie à vos objets en les donnant (gratuitement évidemment) plutôt que de les jeter. Grâce à la géolocalisation, les utilisateurs peuvent trouver les dons les plus proches de chez eux. Et Geev ne se contente pas de recycler les objets, la nourriture non utilisée peut également trouver preneur dans la communauté de Geevers. Un rapide coup d’œil sur la carte nous montre que la Rob n’est pas à la traîne avec de nombreuses offres et demandes dans le quartier. Alors n’hésitez pas à vous lancer vous aussi.

Cette liste est bien sûr loin d’être exhaustive mais vous donnera peut-être quelques pistes pour commencer.

En ce moment!

Les plateformes se sont bien sûr adaptées à la crise sanitaire sans précédent que nous vivons.
A l’heure où la solidarité est essentielle AlloVoisins et mesvoisins.fr voient fleurir les offres d’entraide entre voisins et les initiatives locales pour tenir le cap alors que chacun doit rester chez soi.
AlloVoisins annonce d’ailleurs sur son site:

Toutes les commissions sur l’ensemble des transactions payées en ligne, ainsi que les frais bancaires, sont supprimés. Plus que jamais, rendons-nous service les uns, les autres et entraidons-nous.

Pour la plateforme Geev en revanche, le choix a été fait de momentanément bloquer la messagerie entre particuliers afin d’éviter les rencontres et par la même occasion la propagation du virus. Comme ils l’expliquent sur leur blog, “Nous avons tous un rôle à jouer pour empêcher la propagation du Coronavirus. Soyons solidaires et responsables !

Alors en attendant de pouvoir tester Geev et d’autres applis collaboratives, bon courage à tous et Prenez soin de vous!

 

Lettre d’information

Exposition

Commentaires

La Robertsau en image

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité