Concertation préalable Parc des Expositions : les associations interpellent Robert Herrmann

Concertation préalable Parc des Expositions : les associations interpellent Robert Herrmann

C’est le genre de courrier que les présidents n’aiment pas forcement recevoir. Mais la vigilance des associations est nécessaire dans ces dossiers complexe. Et le Parc des expositions en est un.

Publicité

C’est le genre de courrier que les présidents n’aiment pas forcément recevoir. Mais la vigilance des associations est nécessaire dans ces dossiers complexes. Et le Parc des Expositions en est un.

Six associations viennent d’écrire à Robert Herrmann pour regretter une communication minimaliste en plein été (NDLR : Une tradition à l’Eurométropole, presque un savoir-faire) et l’absence de chiffres précis. Ce sont les raisons pour lesquelles ils viennent d’écrire au président de l’Eurométropole pour avoir des réponses à leurs questions particulièrement précises.

Nous souhaitons que les riverains soient associés de manière plus proche sur le terrain et non uniquement sous forme de réunion de concertation une fois ou deux par an : serait-il possible d’envisager à l’automne une première visite sur site pour décliner les points « sensibles». Nous avons pris acte de votre volonté d’affiner les mesures de pollutions (vous proposez un observatoire de mesure), il faudra y adjoindre les particules ultra fines et collaborer avec les associations pour la localisation de ces points de mesure.

Rappelons que ce “serpent de mer” strasbourgeois dure depuis près de 3 mandats et qu’il impacte l’entrée de la Robertsau au Wacken en même temps qu’il dévore la ceinture verte de Strasbourg. 

Le communiqué des associations : 

L’ensemble des associations de la Robertsau-Wacken-Kablé s’étonne de la manière dont la concertation pour un des plus importants projets de l’EMS dans les années à venir s’est déroulée :

  • Communication minimaliste pour en informer les Strasbourgeois ( 2 affichettes placardées repérées début août dans l’ensemble du secteur)
  • Réunion publique mal annoncée, tenue en plein mois d’août (très faible participation)
  • Absence de chiffres précis dans les dossiers consultables, sur les projections à venir en termes de pollutions (atmosphérique, sonore), en particulier autour du Collège-Lycée Kléber et pour les particules ultrafines.

Les signataires s’étonnent que pour un nouveau grand projet, impactant l’ensemble de la vie des citoyens, une enquête publique n’ait pas eu lieu. (Le projet PEX précédent ayant été abandonné.) L’ensemble des associations a envoyé ce jour un ensemble de questions et de remarques à Monsieur Robert Herrmann dans le cadre de cette concertation préalable, qui selon les termes utilisés par l’EMS, doit susciter un débat.

Denis Matter (Zona Ceinture Verte de Strasbourg) Jacques Gratecos (ADIR Association de Défense des Intérêts de la Robertsau) Pierre –Louis Bikart (KBC et Environs) Luc Wehrung (Association de Sauvegarde de l’Environnement de la Robertsau) Jacques Marzolf (ARTI) Arnault Pfersdorff  (Association Rue Tivoli & environs)

Les questions 

Monsieur Robert Hermann, président de l’EMS,

Merci de bien vouloir prendre connaissance des questions posées par les associations signataires et dans la mesure du possible, d’y répondre et de tenir compte de nos remarques. Nous vous savons attentif à ce qui concerne l’environnement.

Préambule : Tous les terrains du projet PEX sont situés dans la ceinture verte de Strasbourg. Le calcul des droits à construire est hors de proportion : 114 ha de droits à construire allégués pour moins de 30 ha de terrains constructibles. Est-ce l’objectif des lois de 1922 et 1990 ?

Questions : 

Note de présentation page 3 : Vous écrivez : « Ce constat a conduit à envisager la réalisation d’un nouveau PEX, en synergie avec le PMC rénové ».

  • Pouvez-vous nous donner des exemples concrets de synergies avec chiffres à l’appui, entre un PMC et un PEX, créés dans d’autres lieux, dans une métropole de même taille ? Quel impact économique ? Peut-on avoir des chiffres ?

Note de présentation page 5 : Vous écrivez : « Cet axe sera privilégié, sans pour autant le réserver, pour les usages et dessertes des équipements du PEX et du PMC, ainsi que le quartier résidentiel de la rue du Tivoli ».

  • L’avenue Herrenschmidt sera-t-elle fermée de manière intermittente selon les activités ?
  • Comment alors accéder à la rue du Tivoli ?

Note de présentation page 6 : Vous écrivez : « Par ailleurs, une réflexion a été engagée par l’EMS sur le principe d’une extension d’une ligne de Tramway pour permettre une desserte du site PEX/PMC au plus proche des deux équipements. Cette ligne emprunterait l’avenue Herrenschmidt et pourrait se poursuivre vers le Nord pour récupérer le tracé actuel de la ligne B au niveau la station existante « Rives de l’Aar ». Les projets devront pouvoir intégrer une emprise permettant le passage du tramway ».

  • Où en est cette réflexion de création du passage du tram avenue Herrenschmidt ?
  • Un calendrier est-il programmé ?
  • A quel endroit se ferait la nouvelle station ?

Note de présentation page 10 : Vous écrivez : Prendre en compte une contrainte spécifique du site par le maintien des conditions actuelles d’accès au quartier résidentiel pour les riverains de la rue du Tivoli : accès principal côté pont Herrenschmidt / accès secondaire côté PMC.

  • Que signifie accès secondaire côté PMC ?
  • Y aura-t-il des contraintes d’accès ?
  • Cet accès secondaire bénéficiera-t-il toujours des bornes rétractables actuelles, avec badge pour accès permanent pour les riverains de la rue du Tivoli ?
  • Les deux accès de la rue du Tivoli seront-ils toujours garantis aux riverains de cette rue ?

Note de présentation page 12 : Vous écrivez : Sa conception en lien direct avec le PMC

  • Quel est ce lien direct ?
  • Quelles en sont les grandes lignes et les exigences ?

Note de présentation page 12 : Vous écrivez : La forme du bâtiment devra refléter les fonctions et les intentions d’intégration urbaine du projet.

  • De quel bâtiment s’agit-il ?

Etude d’impact page 12 : Vous écrivez : Le périmètre concerné représente environ 8,6 ha répartis des deux côtés de l’avenue Herrenschmidt : 7,2 ha côté Hilton et 1,4 ha côté PMC. Le PEX enjambera cette avenue et sera ainsi au contact du Palais de la Musique et des Congrès tout en trouvant l’emprise nécessaire pour développer ses surfaces sur le site des terrains de sport du SUC et de l’Armée.

  • Y aura-t-il toujours enjambage de l’avenue Herrenschmdit dans le projet ?

Pollution atmosphérique (particules ultra fines en particulier : Vous écrivez : Le quartier du Wacken est déjà soumis à de fortes émissions de polluants atmosphériques par la pollution automobile. Chaque projet étant susceptible de participer à l’augmentation des émissions atmosphériques, leur enjeu est donc moyen et se cumule à l’échelle du quartier. L’enjeu du programme Wacken Europe sur la pollution atmosphérique est donc fort.

  • Des mesures ont-elles été réalisées récemment (les dernières remontent à avril 2014) sur les points stratégiques (carrefour Herrenschmidt/Parking Rives de l’Aar, carrefour Av Herrenschmidt/Rue Strauss, avenue Wenger Valentin, Boulevard de Dresde) afin de pouvoir les comparer aux mesures une fois les ouvrages réalisés ?
  • Quelles sont les projections de circulation automobile une fois les projets PEX +PMC étendu+ Quartier Archipel entièrement aboutis ? (étant donné la prévision rapide de Archipel 2).
  • La densification notable de la Robertsau entraine une augmentation considérable du trafic automobile se rajoutant au 30% de surplus de circulation prévue par l’ensemble du projet PMC-PEX-Archpel (hors session parlementaire selon vos propres études) : des projections ont-elles été réalisées dans ce sens ? Si oui, peut-on en avoir connaissance ?
  • Quelles sont les temporisations des feux envisagées dans le futur plan de circulation ? Carrefour Herrenschmidt_Rives de l’Aar/ Carrefour devant le Hilton ? etc.
  • Quelles sont les mesures incitatives envisagées pour éviter que les usagers du futur PEX n’utilisent pas leur véhicules ?
  • Envisagez-vous une gratuité dans la durée des transports en commun lors des manifestations au PEX ?
  • Où en sont les réflexions sur le réaménagement de la rue Wenger-Valentin et la place de Bordeaux ?
  • Est-il prévu un mur anti bruit sur la rue Wenger Valentin lorsqu’elle sera doublée, afin d’éviter les nuisances sonores du trafic en nette augmentation avec le quartier Archipel (tel le mur anti bruit construit entre le barreau routier rue Alice Mosnier et les terrains militaires ?)
  • Quel cheminement piétons est prévu entre le parking des rives de l’Aar et le PMC ?
  • Quel sera le pourcentage d’espaces réellement verts dans le projet ? Quel pourcentage ce projet prendra-t-il sur la Zone non aedificandi ?
  • Quel sera le mode de financement exact du futur PEX ? Qui en sera le gestionnaire ?
  • Des arbres devaient être replantés après travaux le long du barreau routier rue Alice Monier, ainsi que rue Fritz Kiefer, ce qui n’est pas le cas.

Remarques : 

Nous souhaitons que les riverains soient associés de manière plus proche sur le terrain et non uniquement sous forme de réunion de concertation une fois ou deux par an : serait-il possible d’envisager à l’automne une première visite sur site pour décliner les points « sensibles». Nous avons pris acte de votre volonté d’affiner les mesures de pollutions (vous proposez un observatoire de mesure), il faudra y adjoindre les particules ultra fines et collaborer avec les associations pour la localisation de ces points de mesure.

Cordialement.

Denis Matter (Zona Ceinture Verte de Strasbourg) Jacques Gratecos (ADIR Association de Défense des Intérêts de la Robertsau) Pierre –Louis Bikart (KBC et Environs) Luc Wehrung (Association de Sauvegarde de l’Environnement de la Robertsau) Jacques Marzolf (ARTI) Arnault Pfersdorff  (Association Rue Tivoli & environs)

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité