Dormez, braves gens…

Dormez, braves gens…

Au centre-ville, les habitants se plaignent de la passivité des autorités face aux débordements nocturnes bruyants. À la Robertsau, la police débarque le samedi soir dès 22h15 quand on fait de la musique ! Cela se passe  dans une belle villa du quartier Renaissance. Une soirée d’anniversaire va être organisée un samedi. Les organisateurs préviennent…

Publicité

Au centre-ville, les habitants se plaignent de la passivité des autorités face aux débordements nocturnes bruyants. À la Robertsau, la police débarque le samedi soir dès 22h15 quand on fait de la musique !

Cela se passe  dans une belle villa du quartier Renaissance. Une soirée d’anniversaire va être organisée un samedi. Les organisateurs préviennent le voisinage : il y aura une trentaine d’invités et de la musique, mais on fera attention à ce que cela ne se prolonge pas trop tard. Ils poussent même la prudence jusqu’à avertir le poste de police du quartier.

Latino con silencio ! Photo Gobierno de la Ciudad de Buenos Aires (CC)
Latino con silencio ! Photo Gobierno de la Ciudad de Buenos Aires (CC)

Tout se passe comme prévu, on danse gentiment dans le salon (moyenne d’âge largement dans la cinquantaine) quand, vers dix heure un quart, un équipage de police s’invite pour signaler des plaintes de riverains et exiger une baisse du volume sonore, pourtant plutôt raisonnable. La plupart des invités sont venus de grandes villes d’Europe et d’ailleurs et découvrent avec stupeur le couvre-feu robertsauvien. « Comparée à Strasbourg, Pyong-Yang est fun ! », entend-on.

Si dans les « quartiers chauds » les forces de l’ordre manquent de personnel, la police semble disponible à toute heure pour pacifier la Robertsau. Il faut dire que ça doit être plus agréable et moins risqué que de gérer les bataillons d’ivrognes sur la place Gutenberg. Pas de risque en tout cas que la Robertsau perde son étiquette de cité-dortoir.

Ici, à dix heures, on dort !
Ici, à dix heures, on dort ! (Photo AK)

ensavoirplus

Calme Gutenberg – Page Facebook

Vie nocturne au centre-ville : Internet se mêle au casse-tête sur Rue89 Strasbourg

ensavoirplusfin

Lettre d’information

La Robertsau en image

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité