Institut Européen des Droits de l'Homme

Institut Européen des Droits de l'Homme

Le bâtiment est à l’entrée de la Robertsau. C’est dans une magnifique maison alsacienne (qui était initialement à la place de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, quai Bévin) que l’Institut International des Droits de l’Homme a trouvé domicile. Conformément aux voeux de son fondateur René Cassin, l’Institut international des droits de l’homme œuvre…

Publicité

Le bâtiment est à l’entrée de la Robertsau. C’est dans une magnifique maison alsacienne (qui était initialement à la place de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, quai Bévin) que l’Institut International des Droits de l’Homme a trouvé domicile.

Conformément aux voeux de son fondateur René Cassin, l’Institut international des droits de l’homme œuvre en toute indépendance pour la protection et le développement des droits fondamentaux de l’homme. Il a pour but d’entreprendre et de promouvoir l’étude scientifique des droits de l’homme par l’enseignement, la recherche, la publication, le rassemblement et la diffusion de la documentation à une échelle internationale

Cette maison dite « Pères Oblats » s’élevait sur un terrain à l’angle de la rue Boecklin et du Quai Bevin, prolongement du Quai Jacoutot.

“Relais de poste pour diligences au XVIIème siècle, elle est restée l’auberge aux 200 couverts appelée « La Couronne » jusqu’à la moitié du XIXème siècle. En 1845, Auguste JACOUTOT a, en effet, acheté le bâtiment pour le transformer en établissement pour sourds-muets. En 1908, la propriété a été acquise par les Pères Oblats pour en faire un noviciat et ce, pendant 61 ans, c’est à dire jusqu’en 1969, année où elle a été vendue à la Ville de Strasbourg. En 1972, le Conseil de l’Europe a occupé les locaux de cette maison et en 1973, sous l’impulsion du Comte SFORZA GALEAZZO SFORZA, Secrétaire Général Adjoint, elle a été restaurée et a abrité la Pharmacopée européenne.

De décembre 1996 à juin 1997, dans le cadre d’un accord entre la Ville de Strasbourg, le Conseil de l’Europe et l’Institut international des droits de l’homme (qui en était le maître d’ouvrage), le bâtiment a été démonté, déplacé et reconstruit en son site actuel. L’institut a donc quitté son ancien siège (Quai Lezay Marnesia) pour occuper le bâtiment. Cette maison est devenue le siège de l’Institut international des droits de l’homme et abrite en particulier une bibliothèque spécialisée sur les droits de l’homme ouverte au public.”


Afficher Lieux Robertsau sur une carte plus grande

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau