L’ARAN veut nous refiler sa pollution

L’ARAN veut nous refiler sa pollution

Dans un courrier des lecteurs paru dans les DNA du 27 décembre, sous la plume de son président Gilles Huguet, l’ARAN redemande l’ouverture de la route VNF (Ex – EDF). 

Publicité
la route du Rhin – Photo JPG – Rue89 Strasbourg

Et l’ARAN (Association des habitants de Neudorf) déroule comme argument qu’elle veut faire baisser le nombre de camions route du Rhin : 

Alors que l’avenue du Rhin est très urbanisée et que ses riverains souffrent intensément du bruit et de la pollution engendrés par son important trafic, le trafic poids lourds reporté sur la route EDF ou pénétrante nord ne gênerait aucun riverain, puisqu’il n’y en a pas ! 

C’est bien connu, la pollution d’un camion c’est mieux chez les voisins. Pour une association qui veut lutter contre la pollution, l’ARAN ne manque pas d’air ! 

Un courrier qui n’est pas passé inaperçu du côté de l’ADIR qui a immédiatement réagi sur son site : 

Quoi de plus surprenant, en revanche, que l’argumentation développée dans le courrier lui-même que l’on pourrait résumer par cette simple phrase : « Les habitants de Neudorf ne veulent pas des camions et de la pollution qui l’accompagne, la solution est simple, rouvrons la route EDF qui longe l’est de La Wantzenau et de la Robertsau ».

Formule que l’on pourrait traduire ainsi: « Refilons la patate chaude aux Robertsauviens , déversons le flot de camions pollueurs ailleurs que chez nous». Autrement dit, au lieu de régler le problème, contentons-nous de le déplacer.

Conséquence d’une telle ligne de conduite : l’on monte les habitants de différents quartiers les uns contre les autres et l’on décharge les décideurs de leurs responsabilités. 

Et de rappeler que la pollution n’a pas de frontière, ni de quartier et qu’elle bouge au gré des vents…

Ne serait-il pas plus sensé d’adopter une attitude solidaire non seulement plus profitable à tous les Strasbourgeois mais aussi qui permette de régler pour le long terme la présence dans la Robertsau d’un Port aux Pétroles encombré par sept entreprises Seveso seuil haut ? Comment peut-on encourager le classement en réserve naturelle de la forêt de La Wantzenau et de la Robertsau tout en demandant le rétablissement d’un boulevard à camions ? Est-il possible aussi, après l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen, que le PAS (Port Autonome de Strasbourg) non seulement reste totalement muet à la suite de cette catastrophe, mais n’envisage aucune mesure possible pour préserver les Strasbourgeois?

Et en conclusion l’ADIR fait des propositions et lance un appel : 

Si l’ADIR n’entend pas refiler la patate chaude à d’autres, elle s’est, en revanche, penchée sur les offres locatives proposées par le PAS. Ce dernier dispose le long du Rhin de nombreux terrains proches de Strasbourg, immédiatement disponibles, éloignés des habitations et, dernier avantage, bénéficiant des liaisons routières et ferrées nécessaires. À ceux qui viendraient affirmer qu’un tel déménagement reviendrait trop cher et avanceraient un coût fantaisiste pour justifier un immobilisme coupable nous proposerons de faire un petit voyage d’études à Londres où, à la fin des années 90, après la reconversion de 22 km2, a été créé l’ensemble des Docklands qui a complètement relancé l’économie de la capitale britannique.

Aurons-nous à Strasbourg, parmi les candidats aux prochaines municipales, de véritables décideurs qui, en appuyant le déplacement du Port aux Pétroles, feront le jeu des habitants au lieu de se jouer d’eux ?

 

Recommandé par le Blog :

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité