Ligne H : le bus qui ira moins vite qu’un… vélo !

Ligne H : le bus qui ira moins vite qu’un… vélo !

À partir du lundi 5 août vont débuter les travaux de la ligne H “Bus à Haut Niveau de Service”. Elle reliera le Parlement européen à la gare. Voilà qui rajoute encore de la confusion dans le schéma des transports en commun à Strasbourg. 

Publicité

L’Eurométropole se lance dans l’aménagement de la ligne H de 3,2 km du Parlement européen jusqu’à la Gare SNCF de Strasbourg. Attention si vous circulez dans ces secteurs, il risque d’y avoir des perturbations. 

Le calendrier des travaux : 

  • Août 2019 . Stations Wilson dans les deux sens, et l’arrêt de bus Lycée Kléber en direction du Parlement. 
  • Du 26 au 30 août, travaux sur les enrobés entre le Faubourg-de-Saverne et le boulevard Poincaré, avec déviation de circulation la nuit dès 21 h, . Les arrêts Wilson des bus 2 et 10 ne seront pas desservis entre 21 h et 5 h.
  • Les quais des stations de bus seront allongés pour leur permettre d’accueillir plusieurs bus.
  • Des couloirs de bus seront créés dans les secteurs stratégiques cet automne avec un marquage au sol.

Comme nous le rappelions dans notre article du 28 juin 2019 (Réunion publique pour la nouvelle ligne BHNS du Wacken à la Gare) la ligne H est un pis-aller pour honorer une promesse inscrite dans le contrat triennal (le contrat qui lie Strasbourg et l’état dans son rôle de capitale européenne) de relier par le tram la gare et le Parlement. C’était d’ailleurs la mission de la ligne E du tram robertsauvien. 

Cette ligne H, qui ne sera en site propre que sur 1/4 de son parcours aura une vitesse ridicule de 12,5 km/h soit moins que la vitesse d’un vélo, elle sera également en doublon de la ligne de tram E/B jusqu’à la place de Bordeaux et de la ligne de bus N°2. 

Tout cela permettra de gagner 10 minutes pour rejoindre la gare, de passer de 25 min à 15 min. Cela coûte quand même la petite bagatelle pour l’Eurométropole de 11,4 M€ ( 7,2 M€ pour les douze bus Aptis, 1,5 M€ pour l’équipement du dépôt (recharge électrique des véhicules), 2,7 M€ pour les aménagements de voirie et l’équipement des stations).

Un bus en attendant le tram ? 

À la réunion publique, Roland Ries à précisé qu’il « n’exclut pas, à terme, le remplacement de cette ligne H par un tramway » et Alain Fontanel « ce BHNS ne préempte en rien les choix futurs qui concerneront… un prochain mandat ». La question se pose, pourquoi ne pas envisager tout de suite le tram plutôt que deux investissements…? La logique du tandem de la ville n’est pas celle de tout le monde. 

Enfin, cette adaptation montre que le contrat triennal est plus flexible qu’il n’y parait. Cela veut donc dire que l’extension de l’école européenne n’est pas gravée dans le marbre ? 

 

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité