Ceinture Verte : la canicule vient rappeler l’urgence d’arrêter de la bétonner !

Ceinture Verte : la canicule vient rappeler l’urgence d’arrêter de la bétonner !

C’est pas peu dire que les élus strasbourgeois bétonneurs étaient dans leurs petits souliers lundi lors de la présentation citoyenne pour la sauvegarde de la ceinture verte au conseil municipal de Strasbourg. Zona vient de marquer un sacré point. 

Publicité
Quand Strasbourg chauffe…

Quand on suit comme nous la vie publique depuis de nombreuses années, les réactions des élus strasbourgeois face à la magistrale intervention du président de l’association Zona – Ceinture verte prêtaient à rire, jaune certes, mais à rire quand même.

D’un dispositif créé uniquement pour la communication, l’association a réussi à prendre la ville à son propre jeu en franchissant malgré les chausses-trappes le cap des 2800 signatures. Rappelons que moins de 20 % des signatures sont passées par le très compliqué site de la ville de Strasbourg, les autres signatures sont le fait du lourd travail de terrain de Zona. 

On vous invite vraiment à écouter ce point du conseil municipal (vidéo en bas de cet article). Tout d’abord l’intervention de Denis Matter est particulièrement claire, précise et fine mais surtout l’attitude des élus bétonneurs est juste incroyable. Les mêmes qui ont voté sans moufter les constructions dans la zone verte (Consulat de Turquie, parking Coubertin, École européenne, nouveau PMC, autoroutes… et on en passe et des meilleurs)  se sont retrouvés comme des petits gamins pris en faute et qui font amende honorable. 

Il faut dire que depuis le score des écologistes aux européennes à Strasbourg, des yeux se sont enfin ouverts et les piles des sonotones changées. Mais surtout les citoyens-électeurs se mobilisent pour la qualité de l’air et ça fonctionne. Le 25 juin l’état vient d’être condamné pour inaction contre la pollution de l’air… Ça peut arriver à Strasbourg et tous les supporters du béton à tout crin ou du GCO auront peut-être des comptes à rendre. 

Denis Matter au conseil municipal le 24 juin 2019

On a également entendu des élus s’auto-féliciter de la démocratie participative et de la prise en main des citoyens de dossiers complexes ; heureusement que l’on était assis, mais les membres du collectif “Un cœur pour la Robertsau” peuvent témoigner que notre adjointe était à des années lumières de ce genre de bienveillance… D’ailleurs Zona a rappelé le nombre de recours à la CADA face à une administration qui joue la montre et ne transmet pas des documents. 

Mais que voulez-vous, les élections municipales approchent, et il faut bien endormir l’électeur. Nous rappellerons à toute fin utile la dernière opération de bétonisation du Cœur de la Robertsau votée récemment, le Blog a publié les noms de ceux qui ont voté pour. Nous n’oublions pas. 

Le maire tout en soutenant la démarche de Zona (pour avoir une décision juridique claire) a quand même souligné que cela ne suspendait pas les projets… Vite vite bétonner !

Un recours contre le consulat de Chine et on Conseil d’État

Pour Zona, maintenant, il s’agit d’arriver au Conseil d’État afin d’avoir une décision définitive principalement du mode de calcul des droits à construire dans la ceinture verte.

Aujourd’hui lundi 24 juin 2019, notre pétition a été présentée au conseil municipal de Strasbourg grâce à vos votes. Merci à toutes et tous, habitants de Strasbourg ou d’ailleurs, pour votre soutien.

Comme nous le souhaitions, les 4 députés de Strasbourg vont déposer auprès du ministre de la transition écologique une demande d’avis consultatif du Conseil d’État sur cette question. C’est le succès d’une démarche basée la recherche d’une conciliation au-delà de tout clivage partisan.

La vidéo de la pétition citoyenne : c’est long mais particulièrement intéressant. Amusez-vous à compter le nombre de retournements de veste.

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité