La députée européenne Karima Delli écrit au président du Parlement européen

La députée européenne Karima Delli écrit au président du Parlement européen

Dans le dossier des berges du quai du bassin de l’Ill, les associations ont un soutien de poids : Karima Delli, la présidente de la commission transport du Parlement européen.

Quand la présidente de la commission des transports du Parlement européen prend sa plume pour écrire au président de l’institution pour l’interroger sur les conséquences de la fermeture des berges du quai du Bassin de l’Ill. 

En tant que présidente de la commission Transports et Tourisme du Parlement européen, particulièrement attachée au développement des modes de mobilité douce, je ne peux que partager leur mécontentement et m’étonner que notre institution ait pris le parti d’envoyer un tel signal alors que nous œuvrons d’un commun accord et quotidiennement à la rendre plus accessible aux citoyens. 

On se saurait être plus clair. Pour l’instant le président du Parlement européen n’a pas encore répondu. 

Le texte complet de son courrier : 

Bruxelles, le 4 juin 2018 

Objet : Dispositifs de sécurité autour du Parlement européen à Strasbourg 

Monsieur le Président du Parlement européen, 

Je vous écris après avoir été saisie par des collectifs de riverains et citoyens de la ville de Strasbourg quant aux dispositifs mis en place autour du Parlement européen. Ceux-ci regrettent que le Parlement européen ait instauré de nouvelles règles et aménagements qui limite voire interdise la circulation autour des bâtiments du Parlement à Strasbourg de façon permanente. 

Ces mesures, qui comptent notamment la fermeture de l’accès.aux berges de l’Ill et des pistes cyclables ainsi que l’installation de fils de fer barbelés, impactent la libre circulation des centaines de personnes qui travaillent et habitent dans les environs directs de notre institution. En tant que présidente de la commission Transports et Tourisme du Parlement européen, particulièrement attachée au développement des modes de mobilité douce, je ne peux que partager leur mécontentement et m’étonner que notre institution ait pris le parti d’envoyer un tel signal alors que nous œuvrons d’un commun accord ét quotidiennement à la rendre plus accessible aux citoyens. 

L’Union européenne est pleinement engagée dans la lutte contre le changement climatique dont la mobilité douce constitue un levier essentiel. En outre, le velo est un atout non négligeable pour le tourisme et l’économie locale, cela est d’autant plus vrai dans une ville telle que Strasbourg, souvent citée en exemple parmi les villes les plus vertueuses en termes de pratiques cyclistes. Je vous prie donc de bien vouloir considérer, en concertation avec le Bureau du Parlement européen comme avec les autorités françaises, la mise en place d’un dispositif alternatif qui permette un aménagement spécial et temporaire lors des sessions du Parlement européen. 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments respectueux.

Karmima Delli.

La députée européenne avait déjà été à la rencontre des manifestants le 16 avril dernier.


Suivez-nous !

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Le site de l’ADIR, de l’ASTUS 67 , et du CADR67

Pour signer la pétition : http://www.adirobertsau.fr/petition/

Le site de nos amis Bruxellois : http://www.placepublique.be

Sur le Blog de la Robertsau : 

Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.