Lieu d’Europe : les travaux d’extensions commencent (hélas…)

Lieu d’Europe : les travaux d’extensions commencent (hélas…)

On n’arrête pas une équipe qui perd. Et en suivant la fameuse devise des Shadocks « plus ça rate, plus on a de chance que ça marche » les collectivités s’évertuent à croire, contre vents et marées à l’avenir du Lieu d’Europe.

Publicité

A Strasbourg, l’Europe est un sujet totem qui fait tourner les têtes et embrume les esprits. Le Lieu d’Europe est un échec patent et pourtant, suivant à la lettre une devise des Shadocks « plus ça rate, plus on a de chance que ça marche » les collectivités (Ville de Strasbourg – Eurométropole – Région Alsace – Conseil Européen d’Alsace – Etat) s’évertuent pourtant à le maintenir sous respiration artificielle.

Et on pourra faire toutes les campagnes de communication que l’on voudra, tous les investissements ou travaux, il ne pourra pas fonctionner. (Même en trainant de force tous les scolaires de la terre) ce lieu au projet fourre-tout est mal positionné.

En revanche, on verrait bien l’ancien restaurant Jeanne d’Arc sur le quai Bévin (du nom du ministre des Affaires étrangères du Royaume uni, fondateur du Conseil de l’Europe) devenir un lieu d’information et d’animation sur les institutions européennes présentes à Strasbourg ouvert tous les jours pour répondre à la curiosité des pauvres touristes qui se trouvent actuellement désemparé devant des bâtiments grillagés.

C’est le résultat de l’hyper agitation de certains élus d’opposition qui crient au scandale dès qu’une feuille d’arbre tombe par terre (voir l’incroyable affaire de début de mandat sur le faux prix de la ville européenne) l’actuelle équipe municipale ne va pas se mettre une polémique sur le dos, européenne de surcroit, donc même si on sait que ça ne sert à rien on continue. Tant pis pour le fond, pour nos finances et pour le parc du Kaysersguth qui va se retrouver encore une fois défiguré.

« Ici, l’Europe se déploie »… toujours ces slogans péremptoires. Non ici on agrandi un bâtiment tout simplement ! l

La bonne nouvelle c’est que par rapport au projet présenté par l’ancienne adjointe Nawel Rafik-Elmrin, celui qui est un peu plus réduit. Mais bon, quand même…enfin, suite à la mobilisation citoyenne les statues du parc ont été sauvées et restaurées, ainsi que la serre qui sera reconstruite à l’identique.

Le communiqué de la Ville de Strasbourg : 

« À partir du 20 juillet 2022, le Lieu d’Europe entame sa deuxième étape de travaux avec des opérations de rénovation et d’extension du site. Lieu d’éducation à la citoyenneté européenne aux portes du quartier de la Robertsau, il a pour vocation de faire connaître l’Europe, ses valeurs et ses institutions aux habitants-es et touristes et de rapprocher l’Europe des citoyens-nes.

Inaugurée en 2014, cette ancienne villégiature du XVIIIème siècle, le Kaysersguet, transformée en Lieu d’Europe, est devenue le lieu d’information dédié à l’Europe à Strasbourg, capitale européenne de la démocratie et des droits humains, et accueille jusqu’à 30 000 visiteurs par an, petits-es et grands-es, scolaires et familles.

Le Lieu d’Europe s’adresse à tous les publics et propose un programme d’animations culturelles, de conférences, de rencontres, de projections de films ou encore des moments conviviaux toute l’année. Le site abrite également le Centre d’Information sur les Institutions Européennes, association faisant partie du réseau Europe Direct, qui propose de nombreuses activités pour les scolaires et met à disposition du public une riche documentation au sein du lieu.

Depuis 2015, le Lieu d’Europe est chargé de l’animation du quartier européen, qui a reçu le Label de Patrimoine Européen délivré par la Commission européenne.

La deuxième phase des travaux qui débute ce mercredi, inscrite au contrat triennal Strasbourg Capitale européenne 2018-2020 et dont le coût s’élève à 3 166 666€, permettra une réorganisation complète du rez-de-chaussée de la villa, la construction d’une extension adossée à la maison du gardien et la création d’un nouvel accès depuis la station de tramway. Les travaux sont réalisés par l’Atelier d’Architecture Rey de Crécy. »

La mise en service du nouveau site du Lieu d’Europe est prévue à l’automne 2023.

Bonne nouvelle pour les pauvres scolaires, le Lieu d’Europe sera fermé au public d’avril à octobre 2023. C’est déjà ça . 

Le nouveau projet

  • Une ouverture et un chemin d’accès depuis l’arrêt de Tram Boecklin (qui va devenir, on vous l’annonce, Boecklin – Lieu d’Europe),
  • de nouvelles ouvertures depuis la rue Boecklin ainsi que l’allée Kastner
  • Une nouvelle extension salle de conférence de 150 places au fond du parc avec des espaces logistiques
  • Le « hangar du jardinier » sera agrandi pour accueillir un espace pour les associations.
  • Le lieu d’Europe sera réaménagé avec l’espace de convivialité qui deviendra l’entrée pour permettre d’agrandir l’exposition permanente,
  • la salle de conférence se transforme en salle de réunion et de projection.

Lettre d’information

Exposition

Exposition

La Robertsau en image

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité