Internationaux féminins de Strasbourg : avantage à la voiture, le vélo Out !

Internationaux féminins de Strasbourg : avantage à la voiture, le vélo Out !

Les grandes opérations internationales de Strasbourg sont toujours l’occasion de mettre en avant les belles politiques innovantes en faveur des transports doux comme le vélo.

Publicité

Ainsi les spectateurs des internationaux féminins de Strasbourg actuellement au Wacken peuvent voir de leurs yeux qu’ici on ne plaisante pas. Quand le maire a décidé de quelque chose, rien ne peut le faire dévier de sa politique. Ainsi le développement du vélo est une priorité, et même si nous “sommes numéro 1” du monde et de l’univers dans le domaine, pas question de s’endormir sur ses lauriers. 

Car le plan climat de Strasbourg et de l’Eurométropole est clair : 

Baisse à 30 % de la part des déplacements en voiture, augmentation à 16 % de ceux à vélo, à 37 % à pied et 17 % pour ceux en transports en commun.

Et comment on y arrive ? En demandant aux cyclistes de mettre pied à terre. On vous explique. C’est simple, clair et limpide. 

Ceci est une politique volontariste en faveur de vélo !

Sur son site la ville le clame haut et fort :

Strasbourg, par des choix politiques dans le domaine de la mobilité, a désormais une tradition cycliste qui la distingue nettement des autres grandes villes françaises. En facilitant le déplacement des cyclistes, la capitale alsacienne défend une vision (…) visant à encourager l’abandon de la voiture au cœur de la ville et dans les quartiers, au profit d’un ensemble d’autres modes de déplacement actifs. 

Pour bien faire la nique aux véhicules polluants et pour que les sportives participant aux IS 2019 puissent respirer un air pur et non de gaz d’échappement, la Mairie à décidé que les vélos prendraient leur temps pour passer devant les voitures qui souhaitent stationner au parking Coubertin. 

Imaginez la scène, l’automobiliste penaud en train d’attendre pour accéder à sa place VIP, car d’arrogants cyclistes l’obligent à patienter tandis que victorieux ils passent tranquillement à pied, le vélo à leur côté. Ils suivent à la lettre la consigne de la ville, mettez pieds à terre.

Rien à voir avec une quelconque priorité à la voiture… pas du tout. Il s’agit bien d’une opération pédagogique. Merci la ville. On développe du même coup le vélo et la marche à pied ! Une pierre, deux coups. Quel talent !

Demander aux cyclistes de mettre pieds à terre, c’est pour faciliter leur trajets

Ainsi, ici devant vos yeux ébahis s’écrit l’histoire. Le changement climatique n’aura pas lieu à Strasbourg, car grâce à la volonté farouche d’une politique assumée et volontariste, les transports doux triompheront. C’est beau. On est ému. 

Comme nous pouvons le voir sur la photo ci-dessous, les voitures filent doux… au parking ! 

Pendant ce temps, l’automobiliste vaincu par l’éclatante vision d’une ville toute entière dédiée au vélo va se cacher pour pleurer.  Il le fait à sa manière, sans chichi… tout simplement en se garant comme une merde.

Une dignité qui frise le respect. Bravo ! 

Automobiliste vaincu par la politique volontariste de la ville en faveur du vélo.

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité