Quai Jacoutot : un nouveau centre technique en pleine zone verte !

Quai Jacoutot : un nouveau centre technique en pleine zone verte !

Petit cadeau de Roland Ries juste avant les vacances d’été : un centre technique quai Jacoutot en pleine zone verte ! On dit merci qui ? 

Publicité

Petit cadeau de Roland Ries juste avant les vacances d’été : un centre technique quai Jacoutot en pleine zone verte ! On dit merci qui ? 

On était passé totalement à côté. Heureusement le conseiller municipal Thierry Roos a relevé  lors du dernier conseil municipal avant la coupure de l’été le point 49 : l’installation en pleine ceinture verte d’un centre technique. Et une nouvelle construction ! Une ! 

document Ville de Strasbourg

Ainsi donc la Ville veut autoriser l’Eurométropole à déplacer le centre technique actuellement rue Lauth pour le relocaliser quai Jacoutot. 

Le centre technique s’occupe de l’entretien manuel et mécanisé des rues des quartiers de la Robertsau, de l’Orangerie, du Conseil des XV, du Tribunal et de la République. Il assure aussi la viabilité hivernale des rues et pistes cyclables (salage, sablage et enlèvement de la neige) ainsi que la pose et l’entretien du mobilier urbain de propreté.

Et l’Eurométropole prévoit d’y construire : 

Le programme de l’opération consiste en la construction d’un bâtiment développant une surface d’environ 2400 m² (locaux administratifs, locaux du personnel, ateliers et hangars) et 2 100 m² d’aménagements extérieurs (aire de lavage, bennes, fosses). Il s’articule autour des éléments principaux suivants :

  • Locaux de gestion et d’administration ;
  • Locaux du personnel (vestiaires, réfectoire, séchoir…etc.) ;
  • Espaces d’activité technique (aire de lavage, ateliers) ;
  • Espaces de stockage couvert (hangar à bacs, stockage matériel, stockage de sel) ;
  • Espaces couverts pour les engins motorisés ;
  • des aires de stockage ouvert (fosse, containers).

Donc, encore une fois, la Ville / Eurométropole grignote la ceinture verte (à lire ci-dessous la réaction de Denis Matter de l’association Ceinture verte – Zona), rajoute de la circulation mais surtout construit à quelques dizaines de mètres de la zone PPRT. 

N’oublions pas non plus que ce déménagement sent (on dirait plutôt pue) la construction immobilière derrière Arte, rue Lauth.

Alors juste pour l’histoire, vous pouvez voir sur le site de la ville de Strasbourg le nom de ceux qui ont voté pour, et surprise : il y a des élus Verts ! Étonnant non ? 

Pour Denis Matter de l’association Zona – Ceinture Verte : 

Le maire de Strasbourg Roland Ries a validé au conseil municipal le 25 juin 2018 un projet de nouvelle construction d’entrepôts de stockage de sel de déneigement notamment, mais aussi de bâtiments logistiques dans la Ceinture Verte de la Robertsau, alors qu’à 200 mètres de là il y a des friches portuaires inutilisées.

La loi de 1990 sur la Ceinture Verte protège 80 % de sa superficie de l’urbanisation en théorie. La réalité, c’est qu’il y reste à peine 15 % d’espaces libres et chaque jour qui nous rapproche de la fin du mandat électoral actuel nous éloigne de cet objectif.

Il faut absolument faire signer un maximum de strasbourgeois, car même pendant les vacances l’urgence est là. Le Maire paraît ignorer que la loi de 1922 a été abrogée, car il y fait sans cesse référence, de même qu’à l’intérêt public de ces entrepôts et du confort des employés municipaux. Mais le Parlement français avait une tout autre vision de la Ceinture Verte.

C’était un projet unique en Europe de permettre à Strasbourg de disposer d’une ceinture d’espaces libres, de parcs, de jardins et de terrains de sport dans l’intérêt public celui-là des 280.000 habitants de Strasbourg.

Aujourd’hui après la  canicule, on cherche désespérément des endroits ombragés, il n’y a pratiquement plus que du béton partout. Alors, l’urgence, cet été, pendant ces vacances, c’est de soutenir et de signer notre pétition pour obliger le maire à mettre ce sujet à l’ordre du jour du conseil municipal de la rentrée comme il s’y est engagé dans la Charte pour la démocratie municipale.

La vidéo du conseil municipal du 25 juin 2018 et l’intervention du conseiller municipal Thierry Roos.

La délibération complète du 25 juin 2018 : 

Délibération au Conseil Municipal du lundi 25 juin 2018 : Relocalisation du district de nettoiement Nord-Est “Rue Lauth” sur un nouveau site Quai Jacoutot à Strasbourg (article L 5211-57 CGCT).

1. Situation actuelle rue Lauth :

Le district de nettoiement Nord-Est de l’Eurométropole de Strasbourg est actuellement implanté sur une parcelle appartenant à la ville de Strasbourg, cadastrée section 87 n°43, bordée au Nord par la rue du Jasmin, au Sud par la rue Lauth, à l’Ouest la rivière de l’Aar et à l’Est par le siège d’ARTE. Ce terrain d’une contenance totale de 95,86 ares se divise en quatre parties, en fonction des affectations suivantes :

  • une emprise de 8,16 ares constituée par les berges de la rivière et d’une piste cyclable,
  • une emprise de 37,5 ares pour les besoins du district de nettoiement,
  • une emprise de 41,9 ares pour le parking d’ARTE ; cette partie étant louée à la Télévision Européenne via une convention d’occupation,
  • une emprise de 8,3 ares pour le multi accueil petite enfance.

Après le transfert du district de propreté, la valorisation du foncier se fera dans le cadre d’un projet global au prorata des surfaces ci-dessus rappelées entre les deux collectivités Ville et Eurométropole, conformément aux délibérations prises par chacune des collectivités en la matière (Conseil Municipal du 19 février 2018 et Conseil de l’Eurométropole du 23 mars 2018).

L’activité majeure du district Nord-Est est d’assurer l’entretien manuel et mécanisé des rues des quartiers de la Robertsau, de l’Orangerie, du Conseil des XV, du Tribunal et de la République. Elle assure aussi la viabilité hivernale des rues et pistes cyclables (salage, sablage et enlèvement de la neige) ainsi que la pose et l’entretien du mobilier urbain de propreté.

Les locaux actuels constitués de bâtiments modulaires, remplacés et rénovés partiellement plusieurs fois depuis 1982, sont vétustes et ne permettent pas de garantir aux agents des conditions de travail décentes. Le CHSCT est passé à plusieurs reprises et des travaux d’urgence ont été effectués pour reprendre l’étanchéité de la couverture, palier à l’effondrement du sol, reprendre les quais de déchargement des déchets.

Toutefois aucune solution de construction pérenne n’est envisageable sur le site, car les activités de type industriel sont incompatibles avec le zonage du PLU.

2. Construction du nouveau district de nettoiement Nord Est quai Jacoutot

La relocalisation de cet équipement métropolitain est prévu sur les parcelles cadastrées 41, 42, 43, 44 et 45 section BR, d’une surface globale d’environ 180 ares, à proximité du quai Jacoutot à partir duquel sera assurée la desserte.

Ces terrains sont aujourd’hui propriété de la Ville de Strasbourg, et seront acquis par l’Eurométropole de Strasbourg pour un montant d’environ 225 000 €. (estimation France Domaines de 2016 à actualiser).

Le programme de l’opération consiste en la construction d’un bâtiment développant une surface d’environ 2400 m2 (locaux administratifs, locaux du personnel, ateliers et hangars) et 2 100 m2 d’aménagements extérieurs (aire de lavage, bennes, fosses). Il s’articule autour des éléments principaux suivants :

  • Locaux de gestion et d’administration ;
  • Locaux du personnel (vestiaires, réfectoire, séchoir…etc.) ;
  • Espaces d’activité technique (aire de lavage, ateliers) ;
  • Espaces de stockage couvert (hangar à bacs, stockage matériel, stockage de sel) ;
  • Espaces couverts pour les engins motorisés ;
  • des aires de stockage ouvert (fosse, containers).

Conformément à l’article L 5211-57 du Code général des collectivités territoriales, il est proposé d’émettre un avis favorable à l’Eurométropole de Strasbourg pour réaliser le projet ci-avant exposé.

Je vous demande de bien vouloir adopter le projet de délibération suivant :

conformément à l’article L 5211-57 du Code général des collectivités territoriales sur proposition de la Commission plénière
après en avoir délibéré le conseil emet : 

  • un avis favorable au projet de l’Eurométropole de Strasbourg de relocalisation du district de nettoiement Nord-Est sur un nouveau site Quai Jacoutot ;
  • approuve  le principe de cession, au profit de l’Eurométropole de Strasbourg, du terrain nécessaire à la réalisation du projet qui fera l’objet d’une délibération ultérieure de vente.

Suivez-nous !

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité

2 commentaires

  1. Rheinmuse
    1 septembre 2018

    Il est vrai que l’Eurométropole grignote avec détermination les espaces boisés (malheureusement ils se trouvent à la Robertsau), indépendamment de la proximité du Port aux pétroles, “car les activités de type industriel sont incompatibles avec le zonage du PLU” Rue Lauth derrière Arte, ben voyons !
    Je pense tout à fait comme vous que ce terrain sera cédé aux velléités voraces des amis promoteurs. À faire le tour des projets immobiliers, Icade semble être à l’œuvre de manière fort généreuse alors que Strasbourg n’a pas besoin de logements supplémentaires de ce type. Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi cette mandature a une telle envie de bétonisation à tout va ?
    Pour compenser ils se donnent bonne conscience en favorisant l’implantation d’un projet Euroasis et la bétonisation de l’autre, porté par Appolonia, situés à droite et à gauche de l’entrée de la Robertsau sur le reste de parcelles vertes.
    Si vous pouviez rechercher dans un prochain article l’état d’avancement de ces deux projets, ce serait également important pour les habitants de ce quartier.

  2. Rheinmuse
    1 septembre 2018

    Les joutes verbales de nos élus sont vraiment éloquentes ! Je vous invite à vraiment regarder les extraits des vidéos du Conseil municipal. … Je n’avais pas encore envisagé cet aspect des choses: Roland et Catherine veulent faire faire des parties de tennis à nos chers employés municipaux entre deux batailles de boules de neige, fichtre ! En attendant la discussion sur l’implantation proposée du centre technique sur les friches industrielles de l’autre côté du pont bleu est passée en même pas 30 secondes chrono à la trappe dans cet échange ubuesque d’arguments. Probablement que d’autres grands projets mitterrandiens sont encore dans les tiroirs !
    Lamentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.