Rue de l’Ill : C’est quoi un sens interdit ?

Rue de l’Ill : C’est quoi un sens interdit ?

Quand il y a une signalisation sur un chantier, et que la grande majorité ne la respecte pas… C’est l’histoire incroyable du sens interdit de la rue de l’Ill. 

Publicité

Quand il y a une signalisation sur un chantier, et que la grande majorité ne la respecte pas… C’est l’histoire incroyable du sens interdit de la rue de l’Ill. 

C’est une histoire qui en dit long sur notre vivre ensemble. Rue de l’Ill, pendant les travaux du pont de la Papeterie, la circulation est déviée par la rue de la Fabrique et la rue des Peupliers. Dans cette troisième phase, seuls les poids lourds, les bus ainsi que les véhicules de secours peuvent passer tout droit avec un feu de circulation alterné. 

Il y a bien une signalisation sur place, et le sens interdit est sans équivoque. Les sens interdits d’ailleurs, puisqu’il y a plusieurs panneaux. 

Étape 1 : la signalisation est en place

Autant dire que l’on prend direct son dictionnaire des citations et que l’on peut commencer à les réciter : “pisser dans un violon”, “glisser comme l’eau sur les plumes d’un canard”, “passer au dessus de la tête”… C’est comme si le sens interdit était invisible. Et toutes les voitures de se considérer comme riveraines et de continuer tout droit comme si de rien était. 

Étape 2 : intervention des responsables du chantier

Et nous avons assisté à cette scène incroyable où un des responsables du chantier allait lui-même interpeller les automobilistes pour leur signaler qu’un sens interdit… c’est un sens interdit. Il nous a déclaré qu’il avait pourtant appelé plusieurs fois la police municipale mais que “cela ne les intéressait pas”.

Étape 3 : la police municipale arrive enfin

Finalement la police municipale intervient enfin, et fait la circulation à l’ancienne. Ce qui n’arrange pas forcement les affaires de la rue des Peupliers, mais enfin le sens interdit est respecté. 

Il faut donc mobiliser 3 personnes pour qu’un panneau de signalisation soit respecté. On imagine sans peine que les policiers municipaux avaient certainement d’autres mission plus importantes que de faire la circulation pour des automobilistes qui ne veulent plus respecter le code de la route ou faire un petit détour. 

Étape 4 :

Jeudi 6 septembre, la Police Nationale est entrée en action et verbalise les contrevenants.

 

Suivez-nous !

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité

6 commentaires

  1. Nicolas
    7 septembre 2018

    Vous venez de découvrir que le Code de la route en France n’est pas respecté et que la Police s’en moque éperdument ?? Vous oubliez un peu vite que nous ne sommes pas aux États-Unis d’Amérique !!

  2. HEINRICH Christian
    8 septembre 2018

    Bonjour

    je propose que la police municipale se poste devant la résidence de l’APF et interpelle les automobilistes, à prévoir une zone de débordement avec renfort pour les verbalisation, rue de la papeterie.

  3. François B
    8 septembre 2018

    Comportement égoïste et typiquement français.

    Sans vouloir excuser cela, il faut dire que cette culture du “oui mais en fait ça passe quand même” est trop souvent encouragée par la façon déplorable dont les chantiers sont souvent signalés et sécurisés:
    – Panneaux installés 2 semaines avant et retirés un mois après
    – Panneaux “déviation” qui ne mènent nulle part
    – Panneaux “piétons passez en face” quand il n’y a rien de praticable en face

  4. Rions !
    12 septembre 2018

    Ces conducteurs sont tout simplement des Charlies, ils “ne respectent rien”. Ils devraient donc avoir la sympathie de certains des lecteurs attitrés de ce blog.

    Autre façon d’aborder le sujet, aussi dans la ligne éditoriale de ce blog : ces panneaux municipaux ont été installés sans consultation, une fois de plus la municipalité porte atteinte à la démocratie !

  5. AB
    10 octobre 2018

    Oui, un sens interdit doit être respecté.

    Toutefois, on peut se demander quelle est l’utilité de celui-ci. La déviation prévue est une galère sans nom aux heures de pointe.
    Je dois me rendre tous les jours à la Clinique Ste Anne pour des traitements et doit prévoir un temps de trajet plus long à cause de ces travaux qui n’ont pas de fin…. J’aimerais bien pouvoir braver ce sens interdit !

    La même galère dans le sens retour vers le parking du Pont Phario….

  6. Jocelyne Kurtz
    10 octobre 2018

    Demandez-donc à Charlie : il vous expliquera le rôle du capitalisme dans le développement du moustique tigre et vous apportera une solution de mobilité sur mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.