Près du Conseil de l’Europe, les beaux jours du stationnement sauvage

Près du Conseil de l’Europe, les beaux jours du stationnement sauvage

C’est un paradoxe à Strasbourg : vous avez plus de chance de vous faire verbaliser en étant stationné sur une place autorisée payante que si vous vous “garez comme une merde” sur une piste cyclable ou sur un trottoir. La preuve à la Robertsau.

Publicité

C’est un paradoxe à Strasbourg : vous avez plus de chance de vous faire verbaliser en étant stationné sur une place autorisée payante que si vous vous “garez comme une merde” sur une piste cyclable ou sur un trottoir. La preuve à la Robertsau.

stationnement_coe 5
Gros 4X4, plaque verte… Le conducteur de ce véhicule ne peut ignorer qu’il est sur une piste cyclable et pourtant il le fait… Pourquoi ?

Nous avions déjà tenté de signaler la contagion des véhicules “garés comme des merdes” autour des institutions européennes de Strasbourg par deux fois (voir nos billets Voitures diplomatiques mal garées : ça suffit ! du 21 février 2012 et Stationnement autour des institutions européennes : le seuil d’alerte est dépassé ! du 17 juin 2013). Depuis, on ne peut que constater que rien ne s’est arrangé. Pourtant, il y a de la place pour stationner les véhicules.

Pour Philippe de Romemont, responsable de la gestion des parkings au Conseil de l’Europe, rien ne justifie cette situation :

« À ce jour, il y a près de 90 places disponibles au parking Agora et le parking Ulrich à côté du Parlement européen est également accessible hors session, sans compter le parking relais et les nombreux transports en commun. Il n’y a, c’est évident, pas d’immunité, et les autorités peuvent très bien verbaliser les véhicules en infraction quelle que soit la couleur de leur plaque d’immatriculation. Suite à la publication de l’article sur Rue89 Strasbourg, nous avions réalisé une communication auprès de tous les agents en juin 2013 en insistant sur l’image négative que cela donnait de notre institution. ».

“Il est anormal que j’aie à payer pour travailler”

Nous avons posé la question aux conducteurs qui trouvent normal de se garer sur les trottoirs (voir la vidéo ci-dessous). Et les réponses sont plutôt étonnantes… Rappelons que la plupart d’entre eux travaillent au Conseil de l’Europe, comme le montre leur badge d’accès ou leurs plaques d’immatriculation vertes, ce qui déroute un peu sachant que l’une des missions de cette institution européenne est justement de faire respecter le droit, voire la source du droit.


Stationnement sauvage autour des institutions… par blogrobertsau

Le stationnement, pas la priorité de la police municipale

Pendant notre tournage une voiture de la police municipale est passée sans rien trouver à y redire.

stationnement_coe

René Kirsch, directeur de la police municipale et du stationnement, nous explique que la police municipale gère en priorité les urgences ; et ce genre de situation s’il reste du temps :

La police municipale de Strasbourg fonctionne 24h sur 24 et tous les jours de l’année. Avec près de 150 policiers et en prenant en compte toutes les contraintes, vous avez un effectif sur le terrain qui gère en priorité les urgences. Difficile de surveiller les 450 km de voies à Strasbourg. Mais maintenant que vous avez attiré notre attention, nous allons y remédier. Tout d’abord en apposant des billets d’information, puis en verbalisant.

Alors que les rues du centre-ville sont quadrillées avec minutie et méthode par les agents du stationnement et de la voie publique, les autres rues semblent traitées au hasard. Il est donc tout à fait possible de se garer tranquillement sur un emplacement gênant et ne rien risquer, comme sur le quai Jacoutot, sur l’allée Spach ou la rue Toreau.

stationnement_coe 6

stationnement_coe 4

stationnement_coe 3

stationnement_coe 2

stationnement_coe 1

Lettre d’information

La Robertsau en image

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité