Freres Stoeffler : le tribunal administratif rejette le recours des riverains

Freres Stoeffler : le tribunal administratif rejette le recours des riverains

Ca commence à faire beaucoup. Après le recours perdu des riverains de la route de la Wantzenau contre le batiment à la place des Frères Oblats, celui des habitants de la rue des Frères Stoefler opposés au projet de Stradim a également été rejeté par les juges du tribunal administratif. 

Publicité

Construire des logements dans ce magnifique jardin inaccessible  est certes autorisé par le PLUi de l’Eurométropole (présidé, à l’époque par Robert Herrmann et piloté par Yves Bur faut-il le rappeler et validé par l’ancien Maire de Strasbourg : Roland Ries).

Dans cette affaire, la ville n’avait pas validé tout de suite le permis de construire, et Stradim (SCI Frère) avait s’adresser au Tribunal Administratif pour le projet soit déclaré conforme aux règles d’Urbanisme.

On s’amusera de constater que la Ville de Strasbourg et l’Eurométropole se sont fait prendre à leur propre jeu. Ce PLUi ayant été bâclé, l’on en subit les nuisances avec ces constructions anarchiques dans tout le quartier. 

Le projet de @Stradim (DR) – Document Stradim – SCI Frères

Résumons la chose : 

  • Stradim souhaite construire un ensemble d’une trentaine de logements sur un terrain coincé entre des habitations et le tram E.
  • La seule sortie  doit traverser les rails du tram
  • Elle arrive sur l’impasse des Frères Stoeffler
  • C’est également un passage important de vélos
Le projet de @Stradim (DR) – Document Stradim – SCI Frères

Sur son site Internet, Stradim présente son projet “Voie lactée”

Au pied de la ligne de tram, proche du quartier européen et du parc de l’Orangerie, la résidence voie lactée offre un cadre de vie privilégié à la Robertsau, entourée d’un écrin de verdure. Son architecture contemporaine se nourrit des modes de vie actuels. Derrière ses façades parées de matières nobles, sous sa toiture végétalisée, elle propose tout le confort dont vous rêvez. Les logements de la résidence voie lactée, du 2 au 5 pièces avec possibilité de sur-mesure ,sont tous agrémentés de généreux espaces extérieurs :belles terrasses tournées vers le soleil, ou magnifiques jardins privatifs.

(toujours amusant l’écrin de verdure de la part d’entreprises qui le font disparaître). 

Voilà l’unique sortie de la “Voie lactée”…

Quand la collectivité n’est pas au côté de ses citoyens, ils sont obligés de prendre leur responsabilité. Les riverains ont donc déposé des recours qui viennent d’être rejetés par le Tribunal Administratif : 

Double peine, non seulement on urbanise les derniers terrains de verdure de la Robertsau, on y complexifie un espace où ça va circuler de tous les côtés, mais en plus on condamne ceux qui tentent de défendre la Robertsau à donner de l’argent à l’Etat et à Stradim (qui devait certainement en manquer…).

Nous appelons de nos voeux une réforme urgente et rapide du PLUi pour tenter de sauver ce qui peut l’être à la Robertsau, nous demandons surtout qu’il puisse y avoir une égalité de moyens entre les citoyens face aux promoteurs.  Il aurait été bon que la Ville, dans ce dossier, vienne en appui de ses administrés. 

Tram, vélos, voitures… le coin va devenir un joli bazar, et le mot est faible. 

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité