Semaine du béton – Entrée de la Robertsau – Apollonia ou le béton

Semaine du béton – Entrée de la Robertsau – Apollonia ou le béton

Deuxième volet de notre série “Semaine du béton” sur l’entrée de la Robertsau. Alors que le projet “Le jardin d’Apollonia” semblait plutôt bien parti, on a appris au détour d’une interpellation au conseil municipal du 25 mars que le béton n’avait pas dit son dernier mot. 

Publicité

Le 15 octobre 2015, le Blog de la Robertsau publiait un article prémonitoire “Un immeuble sur l’ancien terrain des boulistes ?” et nous concluions par cette phrase : “N’y a-t-il pas mieux à faire à l’entrée de la Robertsau ? “.

Quatre ans plus tard, on pensait avoir trouvé une bonne réponse à cette question avec le projet Le Jardin – Vivacité d’Apollonia qui propose un mix plutôt équilibré entre des logements, un hôtel, un restaurant, un lieu d’exposition et surtout le maintien du jardin avec un parcours artistique. Cerise sur gâteau, ce projet s’intègre parfaitement pour faire le lien entre le Lieu d’Europe et l’école européenne.  Et pour une fois, les porteurs de l’opération en parlent ouvertement et impliquent les acteurs du quartier. Ça nous change. 

Mais c’était sans compter les manœuvres de la place de l’étoile. Feignant d’un côté d’accompagner le projet d’Apollonia, les élus et les services de la ville de Strasbourg ont en réalité tenté de gagner du temps pour mieux avancer sur un autre projet… (voir notre article : 40 logements Habitation Moderne : à l’entrée de la Robertsau ?). 

Car en janvier 2017 Habitation Moderne, présidé par Philippe Bies, lançait un appel à projet pour “Accord-cadre de maîtrise d’œuvre relatif à la construction d’un ensemble immobilier d’environ 35 à 40 logements”. 

Serait-ce le visuel d’une première ébauche qui est mystérieusement arrivée dans notre boite aux lettres ? 

Pour réaliser son projet, Apollonia a besoin de deux terrains : le jardin (numéro 1 ci-dessous) et le numéro 2 de 1720 m2. Or au conseil municipal du 25 mars 2019, le maire à prétexté l’extension de l’école européenne sur le 2 pour demander à Apollonia de revoir son projet. 

Si l’extension de l’école européenne se fait, ce sera un lycée avec un bâtiment indépendant (encore faut-il qu’il se fasse). Le terrain numéro 2 est trop petit, le 1 dont la ville maitrise presque l’ensemble du foncier serait tout à fait adapté.  

Alors pourquoi dire non à Apollonia sur sa demande pour avoir le 2 ? 

Tout d’abord Apollonia a eu l’outrecuidance d’avoir une bonne idée et surtout de l’auto-financer. Un projet original et qui ne coute rien au contribuable… insupportable ! Mais surtout, c’est que le projet de logements sociaux à l’entrée de la Robertsau n’est pas du tout enterré et pourrait même être plus important (les 40 logements n’étant que les 40 % de logements sociaux obligatoires d’une construction plus vaste).

Une réunion pour faire le point. 

Ce soir Apollonia et l’ADIR vous invitent à une réunion de présentation du projet Le Jardin – Vivacité à l’Escale à partir de 20h00 78 rue du docteur François à la Robertsau. Une bonne occasion de vous exprimer sur vos souhaits pour l’entrée de la Robertsau. 

L’interpellation de Thierry Roos et le débat qui en suit…

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité