La ville de Strasbourg vous prend pour des neuneus !

La ville de Strasbourg vous prend pour des neuneus !

La ville de Strasbourg vient de poser des panneaux pour prévenir de la fermeture du Quai du Bassin de l’Ill à la prochaine session du parlement Européen. Une communication qui nous prend vraisemblablement pour des neuneus.

Publicité

“Un petit détour par l’avenue de l’Europe, pour la sécurité de l’Europe. Merci.” C’est rose, bleu, rempli d’étoiles, un petit bonhomme tout content, une cycliste joyeuse… Il ne manque plus qu’un petit cœur ou un petit lapin et l’on se croirait au pays des Bisounours.

Voilà la réponse de la Ville de Strasbourg aux manifestations contre la fermeture du quai du bassin de l’Ill. On imagine très bien, en plus, un gentil petit policier se pencher sur notre bicyclette et nous babiller des “gouzi gouzi”… N’en rajoutez pas, la coupe est pleine. On nous prend pour des neuneus.  

On passera sur la provocation de cette communication bêtifiante à souhait. Honte à l’agence de com qui a osé pondre un machin pareil, mais qui, hélas, reflète assez bien la vision du dialogue citoyen dans cette ville. Bête et sirupeuse à souhait. 

La sécurité des députés est plus importante que celle des Strasbourgeois. 

Ce qu’il faut comprendre également de cette formule, c’est que votre sécurité n’est pas la priorité de la Ville. C’est que les piétons et les cyclistes représentent un risque important pour les députés, mais c’est bien aux Strasbourgeois de faire un “petit détour” et non pas l’inverse. 

Pourtant, sans nier le risque terroriste dans notre pays, c’est bien des gens ordinaires qui ont fait les frais de la barbarie : ceux qui allaient à un concert, sur une terrasse, dans un supermarché ou voir un feu d’artifice. Ne sommes-nous pas dignes de sécurité ? 

Mais par où passent les cyclistes ? 

On vous propose de passer par l’avenue de l’Europe. Mais par où ? Nous sommes allés sur place, et nous n’avons pas vu de piste cyclable. Si, si, regardez-bien, au bout de l’avenue de l’Europe, la piste tourne à gauche direction l’Orangerie. 

La Ville incite-t-elle à ne pas respecter le code de la route ? 

Si vous allez tout droit, vous ne respectez pas le code de la route. Votre seule issue est de traverser l’avenue de l’Europe, mettre pied à terre, traverser à pied pour passer devant le glacier Franchi, puis de continuer à pied pour rejoindre l’allée de la Robertsau. Puis de remonter le boulevard Paul Déroulède pour enfin rejoindre la passerelle Ducros.

Comme mise en sécurité des cyclistes, on fait mieux, mais surtout cela confirme qu’il est impossible d’aller au centre ville à vélo… puisqu’il faut redevenir sans cesse piéton. 

Rue Charles Bergmann, il n’y a aucune signalisation pour prévenir les automobilistes qu’il va y avoir un nouveau flux de cyclistes…

Nous avons contacté la Ville de Strasbourg pour connaître l’itinéraire cycliste proposé. S’il s’agit de protéger le député européen, il ne faut pour autant mettre en danger les cyclistes, non ? Voici sans rire leur position : 

Au bout de l’Avenue de l’Europe, les cyclistes rejoignent la circulation automobile et rejoignent sur la route le boulevard Paul Déroulède. 

Raison de plus pour ne pas baisser les bras et continuer à signer la pétition sur le site de l’ADIR. 

 

Suivez-nous !

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Le site de l’ADIR, de l’ASTUS 67 , et du CADR67

Pour signer la pétition : http://www.adirobertsau.fr/petition/

Le site de nos amis Bruxellois : http://www.placepublique.be

Sur le Blog de la Robertsau : 

Publicité
Publicité