Quai du bassin de l’Ill : les associations écrivent au Maire de Strasbourg

Quai du bassin de l’Ill : les associations écrivent au Maire de Strasbourg

Les associations ne désespèrent pas de convaincre le Maire de Strasbourg de faire machine arrière sur la fermeture du Quai du Bassin de l’Ill. Elles viennent de lui envoyer une lettre ouverte. 

Si la fermeture du quai du Bassin de l’Ill a pu se faire, c’est bien avec l’accord de Roland Ries, le maire de Strasbourg. Alors que l’élu est là pour défendre les intérêts des Strasbourgeois, les associations qui manifestent depuis un an viennent de lui envoyer un courrier. Celui de la dernière chance ? 

Monsieur le Maire,

Voilà maintenant plus d’un an que les citoyens manifestent contre la fermeture du quai du bassin de l’Ill aux piétons et cyclistes, pendant les sessions du Parlement Européen : Fermeture physique par des barrières anti-émeutes, identiques à celles qui barrent déjà la « promenade » Alcide de Gasperi sur le quai opposé, mais aussi pose de barbelés sur toute la longueur de la berge, dont l’accès libre est pourtant garanti par la loi.

Courriers, interpellations, pétitions (2000 signatures) et manifestations (dont certaines en présence d’adjoints de votre Municipalité)…, tout a été entrepris pour vous alerter sur les effets de cette décision du Parlement, à la fois pratiques pour les milliers d’usagers empruntant cet axe de circulation douce et symboliques pour l’image de l’Europe à Strasbourg.

Aujourd’hui, nous ne pouvons que constater que ces appels sont restés vains, le Parlement vous ayant apparemment convaincu de la nécessité de sa bunkérisation. Depuis quelques jours, des panneaux municipaux invitent les quidams que nous sommes à se « détourner pour la sécurité de l’Europe » (sic).

Nous ne savons pas si vos services ont mesuré la colère que ces panneaux pouvaient susciter parmi les usagers de ce quai, mais elle s’y exprime par des tags et graffiti très explicites et violents tant cette communication contrevient à deux principes majeurs des politiques que vous menez dans notre ville.

Tout d’abord, elle signe la coupure d’un axe majeur de circulation douce vers nos quartiers, utilisé par des milliers de riverains et d’usagers. Une fois de plus, les piétons et les cyclistes sont invités à se détourner, pour un trajet plus compliqué, moins sécurisé et plus long. Cela correspond-il vraiment à la priorité cyclable affirmée par votre Municipalité ?

Ensuite, la bunkérisation du Parlement écorne l’image de Strasbourg, capitale de l’Europe des citoyens, que vous vous acharnez à construire, là aussi à coups de campagnes de communication. En se coupant à ce point des attentes des Strasbourgeois, le Parlement se moque de Strasbourg.

Vous invitez les Strasbourgeois à se « détourner » pour l’Europe, le résultat sera qu’ils se détournent de l’Europe, de ses institutions qui les méprisent et qui finissent par peser sur leur quotidien à un point tel qu’ils se résoudront à les voir partir sans ciller.

Ce qui peut vous paraître anecdotique, Monsieur le Maire, a des conséquences profondes sur la perception de l’Europe à Strasbourg, qui ne peut qu’être érodée par le silence avec lesquels le Parlement a traité nos attentes tout au long de ces mois de mobilisation.

Tout cela n’augure rien de bon en ajoutant à la crise de confiance entre l’Europe et les Européens, qui s’assombrit de jour en jour et qui trouvera peut-être un nouveau paroxysme lors des élections de l’an prochain.

Nous ne pouvons concevoir que vous acceptiez cela sans réagir. Nous vous appelons solennellement à nous aider à faire valoir nos attentes auprès des responsables du Parlement Européen pour qu’au-delà du simple maintien de l’accès aux berges du bassin de l’Ill, nous ne désespérions pas de l’Europe.

Sûr de votre attachement aux valeurs démocratiques de l’Europe de Strasbourg et à une Europe qui ne peut rien réaliser de grand si elle ne se préoccupe pas du plus petit, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

ADIR / Jacques Gratecos / Veläuch – Bernard Irrmann / Compo’Stra – Eric Fries-Guggenheim / ASTUS – François Giordani / CADR 67 – Fabien Masson / Piétons 67 – Gilles Huguet

Vous croyez que les associations auront des réponses ? 

Suivez-nous !

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Le site de l’ADIR, de l’ASTUS 67 , et du CADR67

Pour signer la pétition : http://www.adirobertsau.fr/petition/

Le site de nos amis Bruxellois : http://www.placepublique.be

Sur le Blog de la Robertsau :