L'ADIR claque la porte du  prochain comité consultatif sur la géothermie profonde

L'ADIR claque la porte du prochain comité consultatif sur la géothermie profonde

L’ADIR (Association de Défense des Intérêts de la Robertsau) vient de signifier au vice président de la CUS, Alain Jund,  son refus de siéger au prochain comité consultatif sur la géothermie profonde.   L’ADIR sous la plume de Jean-Daniel Braun reproche principalement à la collectivité une absence de débat contradictoire et d’offrir à l’un des…

Publicité

L’ADIR (Association de Défense des Intérêts de la Robertsau) vient de signifier au vice président de la CUS, Alain Jund,  son refus de siéger au prochain comité consultatif sur la géothermie profonde.

La salle des conseils de la ville de Strasbourg où se déroule le L'ADIR claque la porte du  prochain comité consultatif sur la géothermie profonde  / Photo Strasbourg.eu
La salle des conseils de la ville de Strasbourg – L’ADIR claque la porte du prochain comité consultatif sur la géothermie profonde / Photo Strasbourg.eu

 

L’ADIR sous la plume de Jean-Daniel Braun reproche principalement à la collectivité une absence de débat contradictoire et d’offrir à l’un des opérateurs (ES Géothermie dans le cas présent) la tribune.

Du côté du Blog de la Robertsau, nous avons fait des demandes d’interviews à Catherine Trautmann et Alain Jund suite à leurs déclarations dans les DNA du 7 avril 2015, qui sont pour l’instant restées lettre morte. Il semblerait que sur ce dossier, les deux élus jouent un drôle de jeu que n’a pas manqué de tacler Geoffroy Lebold (ancien candidat UMP-UDI dans le canton Strasbourg 3) :

(…) Les élections passées, je constate avec regret que les discours ont considérablement évolué. L’adjoint au Maire Alain Jund est plus évasif et la conseillère municipale, vice-présidente de l’Eurométropole et surtout présidente du Port Autonome, Catherine Trautmann, semble revenir sur les engagements pris par ses collègues élus.

Pire encore, le directeur de Fonroche affiche un mépris insupportable à l’égard des citoyens qui se sont mobilisés mais aussi de la parole des élus.

La parole du Maire de Strasbourg – mais aussi celle du Président de l’Eurométropole – a été engagée. (…) Si Alain Jund et Catherine Trautmann ne veulent pas la respecter, libre à eux de rendre leur tablier. À défaut, c’est à Roland Ries de prendre ses responsabilités notamment quant à la politique menée par le Port Autonome.

Au regard des informations du jour, les strasbourgeoises et les strasbourgeois qui ont cru en ces engagements annoncés par Alain Fontanel, Christel Kohler, Olivier Bitz et Françoise Buffet, ont manifestement été trompés !

Nous reproduisons ci-dessous le courrier complet de l’ADIR : 

Je vous remercie au nom de l’ADIR pour l’invitation à la prochaine réunion du comité le 13 avril prochain.

Je suis très étonné par le programme proposé, qui permet à l’un des industriels concernés de présenter sa bonne parole, sans contrôle sur les affirmations qui seront apportées. Je dois constater que cette façon de faire est systématique et contraire à la démocratie, qui devrait permettre une égalité de parole à la tribune, entre partisans et opposants à la technique évoquée.

Au cours des années écoulées, le parti politique, EELV Les Verts, que vous représentez, s’est opposé à de très nombreuses reprises aux déclarations d’ EDF au sujet du nucléaire, affirmant que la vérité était cachée au public.

C’est à cette même société, par l’intermédiaire de sa filiale locale, que vous accordez le droit de s’exprimer seule, en lui assurant une confiance totale.

Votre position m’est donc incompréhensible, et je me refuse à la cautionner par la représentation de notre Association à votre prochaine réunion.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Jean Daniel Braun

Assesseur du Président de l’ADIRensavoirplus

ensavoirplusfin

Lettre d’information

La Robertsau en image

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité