La Géothermie profonde ne passera pas Noël.

La Géothermie profonde ne passera pas Noël.

Le séisme du 4 décembre a été la secousse de trop qui confirme, s’il le fallait encore, que la technique de la géothermie n’est pas sous contrôle. Il était temps.

Publicité

Dans un communiqué de presse diffusé le 7 décembre en fin d’après-midi, la préfecture du Bas-Rhin annonce la fin du site de Reichstett / Vendenheim. 

L’évènement sismique de magnitude 3,59, ressenti le 4 décembre a remis en cause, de par son caractère non prévisible et son ampleur, la poursuite des opérations du projet GEOVEN à Vendenheim.

Ce projet, implanté dans une zone urbanisée, n’offre plus les garanties de sécurité indispensables et doit donc être stoppé.

Le principe de précaution et de protection des populations a été réaffirmé et mis en œuvre par la préfète depuis les premiers évènements sismiques du mois d’octobre.

Dans cette logique, elle a décidé de prendre ce jour un arrêté ordonnant l’arrêt définitif des travaux sur le site, dans le cadre d’un protocole sécurisé pour éviter au maximum tout nouveau mouvement sismique.

Déjà, il y a 6 ans l’ADIR annonçait la non-maîtrise de cette technique

Extrait de l’Echo de la Robertsau N° 254 – Septembre 2014

Il était temps. Cela dit, si l’on avait écouté les associations, particulièrement l’ADIR dès les 2014, la préfecture et donc l’état aurait gagné du temps et de l’argent : 

Les expériences antérieures, notamment en Allemagne et en Suisse, ont conduit à des catastrophes. Les mesures prises pour essayer de contrôler la sismicité induite n’ont pas empêché des dégâts importants sur le bâti, 270 bâtiments endommagés à St Gall (Suisse), 280 à Landau (Allemangne).

Et de préciser, toujours en 2014, c’est-à-dire il y a 6 ans : 

FONROCHE considère prendre toutes les précautions pour le prévenir. Cette affirmation est sans fondement lorsque l’on sait que d’après le BRGM (Bureau de Recherche Géologique et Minière) tous les sites de ce type dans le monde ont dû faire face à nombre de microséismes pouvant être ressentis par les populations, avec des conséquences parfois néfastes. Le phénomène de sismicité induite, bien que connue, n’est pas encore complètement compris physiquement par les scientifiques.

On vous invite à relire les archives de l’Echo de la Robertsau, car franchement c’est juste édifiant, l’ADIR avait tout annoncé..Il y a 6 ans. 

Echo de la Robertsau N°255 – Décembre 2014

La fête des commissions 

Et comment on recule en France pour ne pas perdre la face ?  On annonce la mise en place de commissions et là-dessus on va être gâté. 

La préfète a également souhaité diligenter une enquête administrative confiée à la Dreal qui rendra ses conclusions d’ici fin décembre.

Un comité d’experts national est en cours de constitution sous l’égide du Ministère de la transition écologique et solidaire, et sera placé auprès de la préfète pour apporter son expertise sur les derniers évènements sismiques et pour la conseiller dans ses prises de décisions concernant la géothermie.

Un comité de suivi de site réunissant les acteurs locaux, élus et associations, et les services de l’Etat sera présidé par la préfète ce mercredi à 16h30 afin de faire le point sur la situation.

Au moment où nous écrivons ces lignes, nous ne connaissons pas encore le sort qui sera réservé aux autres projets de l’Eurométropole Eckbolsheim (Fonroche) et Illkirch-Graffenstaden (ES).

Capture d’écran – Geoven

3,59 le matin 

Il faut dire que les tremblements de terre du 4 décembre 2020 au matin ont fini par diffuser un vent de panique parmi les responsables politiques de l’Eurométropole. Alors que la station était à l’arrêt avec simplement un flux technique, il n’y avait plus de d’opération en cours pour expliquer le séisme. 

Et on a pu assister à l’ouverture du bal du retournement de veste des élus de tous bords qui ont tous, mais vraiment tous voté POUR la géothermie profonde dans l’Eurométropole qui était intégrée dans le point 20 du conseil de l’Eurométropole du  29 septembre 2017. On y trouve les noms d’Alain Fontanel, Pia Imbs, Catherine Trautmann, Georges Schuller, Fabienne Keller, Jean-Philippe Vetter….

A ce propos, La dernière tribune signée par Catherine Trautmann nous a fait beaucoup rire… championne olympique du retournement de veste. Un geste technique parfaitement maitrisé par celle qui voulait mettre, mordicus, de la géothermie profonde au Port aux pétroles ! 

Alors oui, le sous-sol est géré par l’Etat, et c’est pour cela que la géothermie profonde et son opérateur ont été autorisés par un arrêté du préfet. Mais, l’Eurométropole l’a clairement intégré dans son  schéma des énergies, et a autorisé les occupations de sites. 

Il faudra surtout faire le bilan financier de ce naufrage, combien il a coûté à la collectivité pour finalement arriver à stopper, dos au mur, et devant l’évidence ce projet. Pour le bilan démocratique, inutile d’instaurer une commission, on a déjà foncé droit dans l’Iceberg. 

Lettre d’information

La Robertsau en image

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité